Incendies : après 5 jours de lutte, les pompiers aveyronnais sont de retour

  • Moment d’échanges avec le préfet, le président et le patron du Sdis, après 5 jours de lutte sur le front des incendies.
    Moment d’échanges avec le préfet, le président et le patron du Sdis, après 5 jours de lutte sur le front des incendies.
Publié le , mis à jour

Le manque de repos accumulé après des heures passées à batailler, dans la fournaise contre les flammes qui ont ravagé des milliers d’hectares de végétation dans le sud de la France, se lit sur les visages et les uniformes des 19 pompiers aveyronnais rentrés vendredi soir. Arrivés au Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de Bel Air, à Rodez, après de longues heures de bus, ils ont été accueillis chaleureusement par le préfet Louis Laugier, le conseiller départemental et président du Sdis, Jean-Claude Anglars et le lieutenant-colonel Jimmy Gaubert, actuel patron par intérim du Sdis de l’Aveyron. L’occasion pour le représentant de l’État de saluer « le courage et le dévouement » des soldats du feu aveyronnais. Des pompiers humbles mais néanmoins fiers d’avoir joué un rôle prépondérant dans cette guerre contre les incendies.

« C’était impressionnant, confesse le capitaine Jordan Dieudonné qui commandait ce premier groupe d’intervention. Des flammes géantes poussées et alimentées par le vent, sautaient d’un arbre à un autre. Il fallait constamment être sur nos gardes pour ne pas se faire encercler et se retrouver prisonnier au cœur du brasier. Ici en Aveyron, on n’est pas habitués à cela, poursuit-il. Et puis dans le sud, en ce moment, la végétation est beaucoup plus sèche. Alors il suffit d’une petite étincelle, un peu de vent et avec l’essence des pins maritimes tout s’enflamme instantanément », conclut le capitaine Dieudonné.

« Vous avez vécu une semaine exceptionnelle », a déclaré le lieutenant-colonel Jimmy Gaubert. « Au cours de la semaine, vous avez dû faire face à de nombreux incendies. Du coup c’était très intense et les phases de repos ont été plutôt rares. Cela va vous faire du bien de rentrer chez vous. »

Rentrer chez eux, les 26 autres pompiers aveyronnais qui composaient le second groupe d’intervention parti mercredi, en urgence, ont pu le faire samedi matin. « Ils avaient été mobilisés en urgence à la demande du centre opérationnel de la zone Sud pour renforcer les moyens de lutte engagés sur le front des feux de forêt, mais dans les Bouches-du-Rhône, cette fois », a rappelé le patron du Sdis par intérim.

D’ailleurs, ce sont les pompiers du second groupe qui ont ramené tout le matériel (8 camions citerne feux de forêt, 3 véhicules légers de commandement et 2 engins de soutien) qui avait été mobilisé dans le sud pour accompagner l’action des 45 soldats du feu aveyronnais.

Centre Presse / Rachid Benarab
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

145000 €

RODEZ, secteur Croix Grande Type 4 traversant, d'une surface habitable de 1[...]

295 €

A louer studio de 18.90 m2, proche IUT et lycée Monteil Entrée, pièce princ[...]

330 €

Ce studio situé dans une résidence sécurisée vous propose: Une pièce équipé[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?