Le projet de « transfo » de Saint-Victor-Melvieu soumis à l’enquête publique

  • Le projet doit couvrir 4 ha d’installations électriques et 0,8 d’aménagements paysagers. Photomontage RTF
    Le projet doit couvrir 4 ha d’installations électriques et 0,8 d’aménagements paysagers. Photomontage RTF
Publié le , mis à jour

Du 6 novembre au 7 décembre, une enquête d’utilité publique organisée sous la tutelle de la préfecture aveyronnaise doit recueillir l’avis de la population sur le « projet RTE de Sud-Aveyron ». Ou la construction d’un nouveau transformateur électrique sur la commune de Saint-Victor-et-Melvieu. Les avis émis lors de cette enquête resteront consultatifs.

C’est RTE - Réseau de transport de l’électricité - porteur du projet, qui a annoncé la semaine dernière le démarrage de la procédure. L’entreprise gère l’acheminement de l’électricité dans l’Hexagone. En temps que telle, elle est responsable de ce projet. Pour le justifier, elle a construit un dispositif de présentation et réunit les documents obligatoires à son évaluation.

Thibaud Chatry, responsable toulousain en charge de la mission, a eu à cœur de justifier une fois de plus l’importance, pour RTE, de ce projet controversé. Car l’idée est loin de faire l’unanimité au niveau local, où elle est contestée par la municipalité du village et où s’est organisé un mouvement de résistance à ce projet, l’Amassada.

Thibaud Chatry a expliqué que le réseau électrique, comme un réseau autoroutier, comporte des ronds-points. Le carrefour électrique de Saint-Victor-et-Melvieu, déjà en place au Planol, est un poste raccordé à 13 lignes haute tension de 225 000 volts. « Ce réseau, construit dans les années 1960 pour transporter l’électricité vers Toulouse, Montpellier et Béziers, est saturé », explique le responsable.

Pour le « décharger », le projet soumis à enquête publique prévoit de le raccorder aux lignes hautes tensions, « une autoroute », comme le vulgarise le spécialiste, qui permet de renvoyer l’électricité vers des lignes à 400 000 volts. « Notre rôle est d’assurer une alimentation du territoire sécurisée et nous devons nous adapter à une production en augmentation d’électricité décentralisée d’origines différentes : hydroélectrique, biomasse, éolien et solaire et une consommation qui stagne dans la zone. »

Pour faire simple : le sud du Massif central produit de plus en plus d’électricité, sa consommation augmente peu et le surplus doit être envoyé vers un réseau plus costaud. Situé près d’une « autoroute électrique », Saint-Victor-et-Melvieu est un site que RTE considère comme incontournable.

L’entreprise assure qu’il a été tenu compte, au maximum, de la situation locale, qui accueille déjà un dispositif électrique conséquent. « On a conscience qu’un poste et 13 lignes, c’est déjà beaucoup pour un village. C’est pour ça que supprimer l’impact visuel est l’obsession de RTE sur ce projet. »

D’abord pensé pour être construit au-dessus du transformateur déjà en place au Planol, le nouveau transformateur est finalement prévu à 2 km et doit être construit encastré dans la pente. « Des raccordements sous-terrains de lignes existantes y ont été ajoutés, et on va enterrer une ligne 300 000 volts qui passe à proximité », ajoute le technicien. Pour limiter la superficie, RTE a prévu d’utiliser « des technologies réservées aux villes ».

Un système de « poste sur enveloppe métallique » : là où l’air isole normalement les câbles, des structures métalliques et du gaz doivent permettre de réduire les distances de sécurité, donc la superficie des installations. Elles couvriront tout de même 4,8 ha. Des parcelles qui appartiennent à trois fermes et une indivision créée à l’initiative de L’Amassada.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

430 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Hall d'entrée, séjour avec t[...]

240 €

RODEZ-LES TERRASSES DU MIDI : Studio situé dans un quartier calme et réside[...]

45 €

RODEZ : Proche du centre ville parking extérieur situé au 3, rue Pasteur à [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?