Stade Rodez Athlétisme : Les Mazenc, famille sang et or tous azimuts

  • Entourée de ses jumeaux Léandre et Louis, Sophie Mazenc a le sourire. Son entraîneur Alain Hurtes n’est pas étranger à la magnifique réussite de la Ruthénoise.
    Entourée de ses jumeaux Léandre et Louis, Sophie Mazenc a le sourire. Son entraîneur Alain Hurtes n’est pas étranger à la magnifique réussite de la Ruthénoise.
Publié le
Centre Presse

Dans de nombreux clubs, on retrouve très régulièrement des familles, toutes adeptes ou fans de la même activité sportive. C’est le cas au sein du Stade Rodez athlétisme, avec la famille Mazenc.

On ne présente plus Sophie qui, au terme de sa première saison chez les masters, a émerveillé de toutes ses qualités, décrochant pas moins de trois médailles lors des championnats de France. En effet, après une première breloque d’argent lors du France de montagne disputé à Culoz, où réside un certain Christophe Lemaître, elle s’est imposée lors du 5 000 mètres sur piste à Arles, avant de compléter tout récemment sa collection avec le bronze sur le dix kilomètres sur route tout à Aubagne.

Son palmarès fort élogieux depuis ses débuts au Stade Rodez athlétisme, à l’époque sous son nom de jeune fille, Sophie Privat, n’en finit pas de s’allonger et de compter des lignes de plus en plus étonnantes. Cette année, on se rappellera qu’elle a également pris part à deux autres championnats de France : celui du cross en mars et les Nationaux sur piste avec les seniors à Albi en juillet !

Mais, dans sa foulée, Sophie Mazenc, professeur des écoles, maman de jumeaux, a su les guider vers sa passion. C’est ainsi que Léandre et Louis ont débuté la saison dernière au sein du club ruthénois.

Et d’entrée, on les a retrouvés sur divers événements, cross country ou piste, et bien sur dans le domaine du demi-fond. Le week-end dernier, à l’occasion du tout premier cross de la saison à Gourdon, Léandre s’est imposé avec une très belle facilité dans l’épreuve des benjamins tandis que son frère Louis s’est classé à la 10e place. Ils seront cet hiver deux éléments majeurs de la formation sang et or. Ils sont aussi membres d’un autre club du chef-lieu aveyronnais, Rodez triathlon 12.

Il n’est pas rare de voir également Sophie Mazenc participer à des épreuves en relais où elle fait équipe avec son mari Stéphane.

Mais, derrière eux, se cache un homme qui évolue dans l’ombre. Entraîneur depuis leurs premières foulées, Alain Hurtes est fidèle et donc toujours présent à leurs côtés. Les accompagnant sur de nombreuses séances, il a depuis deux années repris une activité de licencié.

Et avec ses « beaux restes », il se porte très régulièrement aux avant-postes dans sa catégorie, les masters 4. Il s’était d’ailleurs qualifié pour le championnat de France du 10 kilomètres et dimanche, dans un environnement qui peut être qualifié de familial, il est monté sur la première marche à Gourdon.

Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

130000 €

RODEZ proche TOUR DE VILLE - Rare sur le marché, appartement de type 2 de 5[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?