Terres polluées du Bassin : vers une réouverture du site de stockage de Montplaisir

  • Le site de stockage de Montplaisir, peu après le début du processus de dépollution des terrains d’Umicore.
    Le site de stockage de Montplaisir, peu après le début du processus de dépollution des terrains d’Umicore.
Publié le , mis à jour

Depuis quelques mois, on parle beaucoup du projet Solena, portant sur le traitement des déchets ménagers aveyronnais sur d’anciens sites d’Umicore, à Viviez et Aubin, et de l’opposition forte qui s’est fait jour à travers l’association Adeba. Le sujet a fait l’objet d’une délibération lors du dernier conseil communautaire en date, pour la mise en conformité des documents d’urbanisme concernés.

Un peu plus discret a été le point traité dans le même temps, concernant le site de Montplaisir et le centre de stockage mono-déchets des résidus stabilisés, amenés là par Umicore dans le cadre du vaste plan de dépollution des terrains impactés par les anciennes activités sidérurgiques de Vieille Montagne.

Ce site, exploité par la société Séché Éco Service, a été fermé le 30 juin dernier, à l’issue des travaux de dépollution. Il conserve encore aujourd’hui une capacité de stockage de l’ordre 200 000 m3, sachant qu’un peu plus d’un million de m3 de matériaux y ont déjà été déposés. Pour les élus de Decazeville Communauté, la capacité restante de stockage peut représenter un réel intérêt.

Comme l’a expliqué Jean-Louis Denoit, la réouverture de ce site permettrait notamment de stocker des volumes de terres polluées dont la destination demeure actuellement incertaine. Et de citer les terres des jardins privés et espaces publics pollués de Viviez ; les sédiments de la rivière Lot (au niveau de Laroque-Bouillac probablement) et de l’écluse de Boisse-Penchot ; les matériaux issus de l’aménagement de la zone du Centre...

Pour l’élu, « l’intérêt général » de rouvrir le site de stockage de Montplaisir résiderait aussi dans les économies générées dans les frais de transport de ces terres polluées vers la décharge spécialisée de Bellegarde, dans le Gard, et par la « neutralisation de l’impact environnemental » du transport par camion de ces terres (émission de carbone et de gaz à effet de serre)...

Au regard de ces éléments, Decazeville Communauté a décidé d’engager la procédure de déclaration de projet portant sur la réouverture du site de stockage de Montplaisir. Des bureaux d’études devraient se pencher sur cette problématique très rapidement

Centre Presse
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

164000 €

Immeuble de rapport comprenant 3 appartement T2 ( environ 42 m2 chacun) + a[...]

137500 €

Grande maison de ville ( environ 180 m2 habitable) avec terrasse et jardin [...]

44000 €

VENDS TERRAIN A DECAZEVILLE D'UNE SUPERFICIE D ENVIRON 2300M2 VUE DÉGAGÉE A[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?