Culture et Loisirs

Les élèves de l’école d’Argences-en-Aubrac se produisent à l’Olympia : un moment inoubliable !

  • Les élèves de l’école d’Argences-en-Aubrac se produisent à l’Olympia : un moment inoubliable !
S'abonner Mis à jour le -- partages

Jeudi soir, les écoliers aveyronnais ont joué sur la scène mythique parisienne avec leur parrain Lionel Suarez pour les 10 ans de l’opération « Orchestre à l’école ». Un moment exceptionnel.

Ils ont sans doute un peu de mal à descendre de leur arbre. Ces trente-trois écoliers et musiciens d’Argences-en-Aubrac ont vécu une semaine incroyable avec, en point d’orgue, ce concert donné jeudi soir dans un antre mythique : l’Olympia.

« Le pari fait par le maire de Sainte-Geneviève, il y a cinq ans, de créer un orchestre à l’école est gagnant », souffle Magali Bessaou, la présidente du Conservatoire à rayonnement départemental, qui avait fait le déplacement à Paris.

Avec les élèves de cinq autres établissements, issus d’horizons divers, ils ont offert une soirée aussi enthousiasmante qu’émouvante pour les dix ans de l’opération « Orchestre à l’école », dont la marraine était cette année l’actrice engagée Sandrine Bonnaire.

Une prestation, donnée avec Lionel Suarez, qui a enchanté le public.Photos Caroline Bottaro et M.B.
Une prestation, donnée avec Lionel Suarez, qui a enchanté le public.Photos Caroline Bottaro et M.B.

Un an de travail acharné

La directrice de cette opération, Marianne Blayau, en était encore toute retournée. « C’était un magnifique moment collectif », glisse-t-elle. Soulignant le bel élan également avec lequel Lionel Suarez, parrain des élèves aveyronnais, s’est lancé dans cette opération. Offrant à tous les enfants de jouer également avec deux de ses compères musiciens, Vincent Segal et Airelle Besson.

« Après un an de travail acharné, c’est un merveilleux aboutissement. On a beaucoup demandé à ces CM1 et CM2. Et ils ont tenu sans craquer », glisse le chef d’orchestre qui a accompagné ces élèves, Robin Viès. Encore tout ému de cette soirée, « deux heures qui sont passées très très vite », il souligne la « fusion » entre tous les acteurs de cette soirée. Notamment autour de la création d’Etienne Perruchon, qui a concerné l’ensemble des collégiens et écoliers de cette soirée.

« Excellent souvenir »

Les « 33 du 12 », comme ils se sont surnommés, ne sont donc pas près d’oublier cette expérience parisienne, à l’instar de leurs enseignants, tout aussi ravis.Pour Christelle Maurer, la directrice de l’école d’Argences-en-Aubrac, qui se démène également autour de ce projet : « Cette soirée, ce ne fut que du bonheur ! Les élèves ont été très détendus et ont pu prendre beaucoup de plaisir. Cela restera un excellent souvenir. »

« Cette soirée a également mis en avant la valeur de cette initiative de l’orchestre à l’école. Quand on voit ces enfants qui ne disent plus “je”, mais “nous”, je me dis qu’elle est là la victoire », relate Magali Bessaou. « C’est une véritable valeur ajoutée à l’école… ». En guise de récompense, les enfants ont eu droit à un peu de détente avec une petite balade dans Paris. Inutile de préciser que c’était bien mérité !

L’école d’Argences- en-Aubrac à l’Olympia : inoubliable !
L’école d’Argences- en-Aubrac à l’Olympia : inoubliable ! - PIXCOR

Réagir