Préparez-vous, il va faire chaud en Aveyron !

  • GERMANY-NATURE-LAKE-LIFESTYLE
    GERMANY-NATURE-LAKE-LIFESTYLE AFP
Publié le

le thermomètre va grimper aujourd'hui et demain dans le département.

Il n'est pas encore question de canicule en Aveyron, mais le thermomètre va grimper aujourd'hui et demain dans le département. Cet après-midi, le mercure va dépasser les 30°C avec des pics à 32°C comme à Millau, Villefranche-de-Rouergue, Nant ou Espalion.  

Et ce n'est pas fini ! Cette vague de chaleur va s'intensifier jeudi dans l'ex-région Midi-Pyrénées. Il fera 36°C à Carcassonne, Montauban et Cahors, 35°C à Nîmes, Toulouse et Albi mais aussi à Entraygues-sur-Truyère, Villefranche-de-Rouergue ou Nant... Il fera 33°C à Auch, Montpellier, 32°C à Perpignan, Rodez et Mende, 31°C à Foix et 29°C à Tarbes. 

Météo-France a placé mardi neuf départements en vigilance orange, en région parisienne et dans le Nord, pour un épisode de canicule qui doit durer au moins jusqu'à jeudi matin, avec des températures pouvant atteindre "33 degrés en région parisienne". Les départements concernés sont Paris, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne, les Hauts-de-Seine, la Seine-et-Marne, les Yvelines, l'Essonne, le Val-d'Oise et le Nord, selon le bulletin de Météo-France. 

"Phénomène non remarquable" selon les météorologues, cet épisode de fortes chaleur nécessite "une vigilance particulière notamment pour les personnes âgées".

Vers des canicules de plus en plus fréquentes

Selon le rapport du groupe des experts climat de l'ONU (Giec) de 2012, les modèles "prévoient une intensification lors des prochaines décennies" des épisodes extrêmes, explique Anders Levermann, climatologue au Postdam Institute for Climate Impact Research (PIK). Même si le monde respecte l'Accord de Paris qui vise à limiter le réchauffement moyen au pire à 2°C par rapport à l'ère pré-industrielle, les sècheresses, canicules, inondations et ouragans risquent de se multiplier, de s'intensifier et de s'étendre à des territoires nouveaux."

Selon une étude parue en 2017 dans Nature Climate Change, même en respectant les engagements de Paris, la moitié de la population mondiale sera exposée à des vagues de chaleur meurtrières d'ici 2100, contre environ 30% aujourd'hui. "Chaque année, nous aurons des températures record qui seront battues, une fois en Russie, l'autre fois en France ou au Japon (...)" Les canicules comme 2003 -- 70.000 morts en Europe -- "risquent de devenir la norme après 2050 ou 2060", poursuit-il. Avec l'air plus chaud et la végétation plus sèche, les feux sont également appelés à se multiplier. 

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?