L’aide aux devoirs ne cesse de se développer dans le département

  • L’aide aux devoirs est « un véritable investissement »
    L’aide aux devoirs est « un véritable investissement »
Publié le

Tout au long de l’année, élèves et étudiants font appel à des organismes d’aides aux devoirs, ainsi qu’à de nombreux particuliers. Il s’agit aussi de retrouver " de la confiance " dans les études et d’aborder l’apprentissage différemment, tout en comblant des lacunes.

Dans les grandes agglomérations, les instituts dédiés au soutien scolaire fleurissent depuis plusieurs années. En Aveyron, ils sont relativement discrets. Mais de nombreux élèves ou étudiants font malgré tout appel à leurs services, tout au long de l’année. Emilie Maillé, direction chez Keepschool, gère plusieurs centaines de dossiers par an. Particularité de l’organisme, il est basé à Rodez mais travaille au niveau national. Difficile donc d’estimer le nombre d’élèves aveyronnais qui bénéficient de soutien scolaire. Néanmoins, la tendance est au maintien à défaut d’infléchir.

" Tout au long de l’année, collégiens et lycéens font appel à nous, et pas seulement durant les vacances scolaires, assure Emilie Maillé. Et pour différents objectifs. " Que ce soit pour préparer des échéances et pour combler des lacunes dans certaines matières.

Contrairement aux idées reçues, le soutien scolaire n’est pas réservé à " une élite ". " Bien au contraire, précise Emilie Maillé. Ce sont souvent les foyers les plus modestes qui consacrent un budget conséquent aux études de leurs enfants. Je dirais que c’est une question de choix : il s’agit d’un investissement pour l’avenir des enfants. Et plutôt que d’acheter des jeux vidéos, les cours particuliers sont plus utiles. "

Qu’apportent de plus les cours particuliers ? " Je prends l’exemple d’élèves qui arrivent en terminale scientifique et qui étaient très bons en mathématique. Certains se retrouvent confrontés à une discipline devenue abstraite et ils n’y arrivent plus. " " Les compétences de ceux qui épaulent les élèves entrent alors en jeu ", glisse Emilie Maillé. Des retraités, souvent d’anciens enseignants, des ingénieurs de formation, d’autres étudiants universitaires qui " ont une autre vision des mathématiques. Ils peuvent proposer des applications plus concrètes et donc ces élèves en difficulté réussissent ". Chose importante, beaucoup de ceux qui expriment le souhait de faire appel à un organisme d’aide aux devoirs " veulent retrouver de la confiance en eux ".

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

284 €

RODEZ : Studio lumineux dans un petit collectif à proximité IUT, Lycées Lou[...]

125000 €

A vendre Rodez T4 de 81,50m² , triple expo avec balcon et vue panoramique, [...]

680 €

Place Emma Calvé. Appartement de type 3, dans résidence sécurisée, avec asc[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?