Rallye des Thermes : et de deux pour Alexis Sirmain !

  • Alexis Sirmain (Peugeot 106) s’est imposé devant Nicolas Rouillard (BMW 318).
    Alexis Sirmain (Peugeot 106) s’est imposé devant Nicolas Rouillard (BMW 318). Photo JAT - CPA / Photo JAT - CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

En remportant au volant d’une Peugeot 106 équinoxe, quatre des cinq scratches, le pilote du Vallon a signé un beau doublé hier à Cransac. Le premier de sa carrière mais certainement pas le dernier.

Parti hier matin avec une avance d’un peu plus de dix secondes, le pilote de la Peugeot 106 équinoxe avait mis les bouchées doubles la veille en particulier dans la spéciale de nuit. « J’ai fait le forcing pour avoir un peu d’avance dimanche matin car c’est une spéciale beaucoup plus roulante où les BMW pourront exploiter leurs puissances », confiait-il à l’arrivée au parc fermé de Montbazens samedi soir.

Alexis Sirmain, allait-il avoir raison ? Oui et non car si l’on excepte Nicolas Rouillard qui le devançait d’une seconde dans la première spéciale tous les autres étaient derrière. « Dans le premier passage, je suis parti prudemment ce qui explique que je concède une seconde à l’arrivée mais cela m’a permis de prendre mes marques. »

C’est donc un duel Sirmain Rouillard qui se dessinait. Il restait alors neuf secondes à remonter pour le pilote de la BMW mais c’était mal connaître Alexis Sirmain qui lors du deuxième passage pulvérisait le record de la spéciale et s’imposait avec prés de 4 secondes d’avance sur la BMW du Toulousain.

Avec plus de 13 secondes d’avance en sa faveur, il n’y avait quasiment plus de suspense pour la victoire finale. « Dans le 2e passage j’améliore mon temps de 2017 et je creuse un peu plus l’écart. Dans le 3e on continue à rouler pour garder le rythme et ne pas faire d’erreur. Je savoure cette 2e victoire ici car ce n’est que mon 4e rallye de la saison. Dans quelques jours je vais défendre mon titre dans le Cantal où j’avais gagné la saison dernière. »

 

L'intégralité de l'article à retrouver dans notre édition du lundi 24 septembre.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir