Gastronomie

Agnès et Pierre : "Nous nous sommes vraiment connus dans le chocolat"

Abonnés
  • Agnès Prévidente : « Chaque chocolatier à signature ! »
    Agnès Prévidente : « Chaque chocolatier à signature ! » DR / DR
  • Agnès et Pierre : "Nous nous sommes vraiment connus dans le chocolat"
    Agnès et Pierre : "Nous nous sommes vraiment connus dans le chocolat" Balint Porneczi / Balint Porneczi
Publié le / Modifié le S'abonner
Les deux artisans installés à Rodez ont reçu l’award du chocolat, le coup de cœur du célèbre Club des croqueurs de chocolat de Paris.

"C’est la première fois qu’un chocolatier aveyronnais est récompensé ici. C’est vraiment un honneur et un bonheur pour nous". Pierre Prévidente n’en revient toujours pas. Depuis son award, reçu à Paris le mois dernier, l’artisan chocolatier ne compte plus les messages de félicitations. "C’est vraiment touchant. On ne pensait pas être aimés à ce point". Installés à Rodez depuis 6 ans, Agnès, la Villefranchoise, petite fille d’un meunier de la bastide, et lui, Champenois amoureux de l’Aveyron, se sont imposés en peu de temps sur le piton ruthénois, et aujourd’hui dans la France entière.

Leur recette, une dose de créativité, un soin méticuleux porté au choix des produits, des bonbons au chocolat sans arômes artificiels et sans conservateurs, et des collaborations régulières avec d’autres Aveyronnais, ambassadeurs, comme eux, de la gastronomie locale. En plus de glaces aromatisées au thé d’Aubrac, ou à la "fouace de tonton", boulanger à Vezins-du-Lévezou, le duo s’est associé à la distillerie Twelve pour décliner une gamme de bonbons chocolatés en lien avec la production laguiolaise.

Victime de son succès, la "capsule" à l’eau-de-vie de malt, au gin d’Aubrac ou au rhum est aujourd’hui en rupture de stock… Plus pour très longtemps, promettent les deux artisans à l’œuvre aujourd’hui pour assurer l’approvisionnement des gourmands, – et ils sont nombreux – en cette période qui représente pour près de 50 % du chiffre d’affaires annuel. Venus à la chocolaterie "par gourmandise", Agnès et Pierre se sont rencontrés en apprentissage chez un chocolatier toulousain. "J’étais à la fac, pour préparer un concours d’institutrice, se souvient Agnès, mais j’ai vite ressenti le besoin du contact avec la clientèle. Ma mère est fleuriste, j’ai baigné dans ce monde-là." Son choix se portera très vite vers la pâtisserie et bientôt la chocolaterie. "Je suis partie en apprentissage, une voie dévalorisée mais pour moi la meilleure." La rencontre avec celui qui deviendra bientôt son mari sera la cerise sur le bonbon. "On s’est connu dans le chocolat !"

Vous venez de recevoir le Coup de cœur du meilleur artisan chocolatier de France ? Quel est votre sentiment ?

Un sentiment de fierté énorme. Nous sommes les seuls représentants aveyronnais à avoir reçu un tel prix et nous figurons désormais dans le nouveau guide édité par le Club du chocolat qui recense toutes les meilleures adresses des chocolatiers à travers la France. Être sélectionnés par ses pairs, des personnalités, plusieurs meilleurs ouvriers de France (MOF) comme Fabrice Gillotte ou Patrick Roger, c’est incroyablement valorisant et nous conforte dans notre choix.

C’est aussi un accélérateur de carrière ?

Difficile d’en juger aujourd’hui, mais ce que je sais, c’est qu’énormément de clients nous ont félicités. Notamment sur Facebook où j’ai passé plusieurs heures par jour à répondre à tout le monde. Plus de trois semaines après la cérémonie, les gens nous en parlent encore. Comme dirait une cliente, "même en province, on peut trouver de bons chocolats".

Quelle est la signature Agnès et Pierre ?

Chaque chocolatier à sa personnalité. Elle se retrouve dans ses créations. Sur ce point, je pense, qu’effectivement, notre créativité nous permet de nous démarquer. Nous changeons de collection très régulièrement. Nous proposons aussi des chocolats sans colorant, ni conservateur en collaboration avec de petits couverturiers (personne qui fabrique ou vend du chocolat de couverture, Ndlr) qui partagent notre point de vue.

Vous avez "fait votre trou" en peu de temps. On a l’impression que tout est facile ?

C’est loin d’être le cas. Quand nous avons débuté il y a six ans, avec notre mini-labo et micro-onde, on s’est souvent demandé si l’investissement en valait la peine. Je me souviens d’un mois de décembre où nos deux salariés nous ont lâchés en même temps. Quand on sait ce que représente ce mois, pour nous, chocolatiers, imaginez notre détresse. Au secours ! Je me souviens d’avoir fait appel à des proches. Une amie est venue nous prêter main-forte au labo. Ma mère est venue assurer l’accueil clientèle. Un moment difficile, heureusement derrière nous.

Agnès et Pierre, Artisans Chocolatiers, 5 place de la Cité à Rodez ou sur internet : https://agnesetpierre.fr/

 

AD.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

300 €

Au cœur de RODEZ agréable Studio à la décoration actuelle dans une petite c[...]

608 €

LOCATION SANS FRAIS D'AGENCE Sas d'entrée, dégagement avec placard. 2 Chamb[...]

214 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement en coeur de vil[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir