Salles-Curan : Jean-Paul Brun a côtoyé les plus grands artistes

  • -P. Brun a côtoyé les plus grands artistes
    -P. Brun a côtoyé les plus grands artistes CPA / CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner

C'est un amoureux de la chanson poétique dont la vie est riche de rencontres, qui s'est installé à Salles-Curan.

Nouveaux habitants à Salles-Curan depuis le printemps, Jean-Paul et Claudine Brun sont des retraités pleins de projets et d’envies. Si Claudine s’est rapprochée de la bibliothèque pour offrir ses services et sa disponibilité, Jean-Paul, lui, ne lâche pas sa plume riche et pertinente, ironique ou sérieuse selon son humeur.

En effet, ancien informaticien à l’Insee, Jean-Paul Brun natif de Nantes, a été correspondant et pigiste pendant trente ans à Ouest-France et à l’Est Républicain, mais il est aussi auteur de romans, poèmes et spectacles. Passionné de chanson, lorsqu’il vivait à Rennes, il a dirigé le festival "La nuit bleue" où il recevait les grands noms de la chanson française : Serge Reggiani, Nicoletta, Marie-Paule Belle… plus tard en 2002, il a acheté un bistrot à Langan, banlieue rennaise, qu’il a transformé en cabaret chantant et l’a appelé "Le Trousse Chemise" encouragé par Charles Aznavour et Jean Ferrat. "C’était un lieu culturel où l’on exposait, où l’on chantait, où l’on se produisait", confie-t-il. Le jour de l’inauguration, c’est Serge Reggiani qui lui a fait l’honneur d’être le parrain. Ensuite plus de 500 concerts ont été donnés dans ce cabaret appelé aussi "le petit Olympia breton" avec à l’affiche des noms prestigieux comme Isabelle Aubret, Julos Beaucarne, Michaël Jones, Smaïn, François Valéry… Ces concerts organisés par l’entreprise familiale Brun (Monsieur, Madame et les enfants) ont eu des répercussions économiques et culturelles considérables dans le petit village de 900 habitants et sur les communes alentour car ils attiraient chaque week-end entre 500 et 600 personnes. Parfois au profit d’œuvres caritatives, les recettes ont dispensé du bonheur, comme lorsqu’elles ont permis à des enfants défavorisés de passer une journée à la mer, avec la complicité de Pierre Perret.

Auteur de deux spectacles

Ardent défenseur de la chanson poétique, Jean-Paul Brun est venu à Salles-Curan non pas pour se retirer à l’âge de la retraite, mais pour faire une halte dans une région qui l’a séduit et pour faire un break dans sa vie trépidante. Actuellement il écrit deux spectacles : un autour des chansons d’Aznavour, un fil rouge qui racontera la vie de l’artiste, sa gentillesse, son humilité, l’autre avec "Les gars d’en bas", groupe musical basé entre Nantes et Prague où son fils Grégoire a pu faire des études lors d’un séjour Erasmus, un groupe composé de deux Français (dont Grégoire) et de deux Tchèques, qui jouent des musiques jazz, swing tzigane, airs des Balkans, sur des textes anglais, tchèques et français, écrits par Jean-Paul.

Dans sa salle à manger, sous la photo d’Aznavour qui trône au-dessus du "coin des enfants" (Jean-Paul et Claudine ont cinq enfants et dix petits enfants dont le dernier vient de naître à Prague), l’insatiable amoureux de la poésie et de la chanson parle de sa vie si riche, en toute simplicité. À Salles-Curan, il a découvert cet été le plaisir du jardinage sous les conseils avisés de son voisin Eugène. Un avenir plus calme s’offre à cette famille qui a tant de belles choses à raconter et à partager.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Salles-Curan

220000 €

A proximité du lac de Pareloup, maison de 93 m² ainsi que 460 m² de dépenda[...]

216000 €

Terrain 450 m², tranche 2 pour projet de 12 appartements au minimum au bord[...]

248000 €

Terrain 550 m², tranche 3 pour projet de 12 appartements au minimum au bord[...]

Toutes les annonces immobilières de Salles-Curan
Réagir