Édouard Philippe annonce des mesures pour calmer la colère des gilets jaunes

Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le Premier ministre Édouard Philippe s'est exprimé à 12h30 et a annoncé la suspension de l'application de trois mesures fiscales fortes portées par le gouvernement.

La hausse de la taxe carbone, la convergence de la fiscalité diesel-essence, et l'alignement de la fiscalité du gazole non routier sont suspendues durant six mois, a annoncé le Premier ministre, le temps du débat que le gouvernement souhaite ouvrir de façon "sereine", pour réfléchir au mieux aux mesures d'accompagnement qu'exige la situation. L'alourdissement du contrôle technique prévu le 1er janvier, est également reporté à six mois, tout comme l'augmentation du prix de l'électricité cet hiver.

"Si les discussions avec les différents partenaires sociaux et économiques n'aboutissent pas, nous en tirerons les conséquences", a-t-il rajouté. Il s'est par ailleurs agacé de ceux qui ont demandé lundi à ce que les réunions soient filmées : "Quand on est un responsable politique, on est dans la lumière en permanence. En général, ce qui fait mal, ce sont des bouts de phrase".

Edouard Philippe a également demandé "un retour à une certaine civilité", ajoutant qu'il trouve nécessaire les "relations interpersonnelles en politique". "On a le droit d'avoir des moments entre nous et je ne veux pas y renoncer", a-t-il conclu.

Les gilets jaunes restent mobilisés

Le Premier ministre devait en effet recevoir des représentants des Gilets jaunes ce mardi, mais la réunion a été annulée. Plusieurs Gilets jaunes avaient en effet indiqué ne pas vouloir s'y rendre après s'être vus refuser leur demande de filmer l'entrevue, d'autres déclarent avoir reçu des menaces sur les réseaux sociaux.

Dans son allocution, il a enfin tenu à saluer les forces de l'ordre pour leur travail depuis le début des manifestations, et a exprimé le souhait de voir les tensions s'éteindre avant la nouvelle journée de mobilisation annoncée samedi, rappelant que "toute manifestation devra être déclarée en préfecture".

Ces annonces vont-elles enfin calmer le mouvement des Gilets jaunes, loin de se calmer ce mardi ? De nouvelles actions sont en tout cas en cours en Occitanie.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Sur le même sujet
Réagir