Calendrier 2019 en Aveyron : toujours plus de courses hors stade… et en nature

  • La nature aveyronnaise, un terrain de jeu sans fin.
    La nature aveyronnaise, un terrain de jeu sans fin. Jean-Louis Bories
Publié le

L’agenda 2019 concocté par la commission départementale des courses hors stade de l’Aveyron est sorti. Il témoigne de la bonne santé de la discipline ou tout du moins de l’épanouissement des épreuves, surtout quand elles se courent en nature.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. De 83 courses pédestres disputées en Aveyron en 2018, on passera en 2019 à 88 épreuves, soit une augmentation de plus de 6 % qui témoigne évidemment du succès du format hors stade dans le département. Ainsi, toujours selon les chiffres parus sur le fascicule publié par la commission départementale des courses hors stade (CDCHS 12), en moyenne, on compte 1,7 course par semaine tout au long des douze mois de l’année. De quoi fournir à tout un chacun, des coureurs (voire marcheurs) débutants aux confirmés, un beau et dense programme.


Autre élément prégnant, la poursuite du basculement vers les courses en nature, et notamment les trails, qu’ils soient courts, longs, très longs ou même ultras. Subsistent ainsi 18 épreuves disputées sur route en 2019 contre 20 en 2018 alors que se courront 70 épreuves sur des chemins (contre 63 cette année). Une vraie tendance entamée il y a déjà plusieurs saisons et qui ne se dément pas à l’échelle départementale. À partir de janvier, le challenge départemental, qui ne sera plus dénommé Groupama-Centre Presse Midi-Libre mais seulement du nom du spécialiste de l’assurance, passera de 14 à 15 manches. Il débutera cette fois par le trail hivernal du Lévezou, un 13 bornes en nature donc qui est programmé à Pont-de-Salars le dimanche 27 janvier. Et se terminera, comme il y a peu, à La Primaube avec La Via Aurea, un autre trail, de 11 km celui-là. Entre-temps, les habituels trails du pic du Pal, 10 km des berges de l’Aveyron ou La Transcastonétoise seront notamment au programme.


Des petits nouveaux et des monstres sacrés


Comme chaque année, certaines dates disparaissent et d’autres font leur apparition dans la grande famille de la course pédestre aveyronnaise. C’est notamment le cas des Boucles du Cœur à Villefranche (26 mai), du trail des Cabassols à Campagnac (15 juin) et des 130 km du Migoual Concept race le même jour à Millau, tout comme de la Corrida de Capdenac (6 juillet) ou encore de Sur les traces de la Marmotte à Saint-Geniez le lendemain.


Il y a aussi les poids lourds du secteur. Les indéboulonnables qui attirent chaque année des centaines voire des milliers d’aficionados. C’est notamment le cas du trail des Ruthènes (9 et 10 février), de la trans Aubrac (20 avril), de l’Ikalana (15 août), des 100 kilomètres de Millau (28 septembre), du festival des Templiers (18, 19 et 20 octobre) ou encore de celui des Hospitaliers (25, 26 et 27 octobre). Une liste non exhaustive évidemment.


À noter enfin, que le seul Ekiden du département, celui de Rodez organisé le 8 juin dans les rues de la Préfecture, a obtenu cette année un label FFA, de niveau départemental.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?