Plan d’action : la municipalité engage une phase d’amélioration de ses réseaux

  • Au centre : Vincent Alazard. À gauche :  Franck pinot, Bernadette de Trémontels, Vincent Alaux.À droite : Ronan Auberty, Alain Perrot, Jonathan Visintin et Arnaud Augereau.
    Au centre : Vincent Alazard. À gauche : Franck pinot, Bernadette de Trémontels, Vincent Alaux.À droite : Ronan Auberty, Alain Perrot, Jonathan Visintin et Arnaud Augereau.
  • Au centre : Vincent Alazard. À gauche :  Franck pinot, Bernadette de Trémontels, Vincent Alaux.À droite : Ronan Auberty, Alain Perrot, Jonathan Visintin et Arnaud Augereau.
    Au centre : Vincent Alazard. À gauche : Franck pinot, Bernadette de Trémontels, Vincent Alaux.À droite : Ronan Auberty, Alain Perrot, Jonathan Visintin et Arnaud Augereau.
Publié le

L’évolution des enjeux de la thématique de l’eau, impose aujourd’hui aux exploitants des réseaux d’eau, d’agir pour limiter le gaspillage dû aux fuites. La question des pertes en distribution d’eau potable est aujourd’hui réglementée et porte un engagement national pour l’environnement. La réglementation en vigueur, impose notamment aux services d’établir un descriptif détaillé de leurs réseaux d’eau et d’assainissement, pour atteindre les objectifs de réduction des pertes d’eau et l’amélioration de la connaissance de l’ensemble de ses réseaux d’eau et d’assainissement.

Référencement des réseaux existants

La municipalité a engagé depuis 2017, un plan d’action dont le but ultime est d’établir un programme pluriannuel de travaux d’amélioration des réseaux. Pour atteindre cet objectif, des mesures préalables doivent obligatoirement être intégrées au plan d’action. C’est pourquoi, le projet s’inscrit dans une démarche globale divisée en quatre phases. Tout d’abord, référence des réseaux existants. Ensuite la sectorisation du réseau d’eau potable et une campagne de recherche des fuites. Enfin, la gestion patrimoniale, avec un programme de travaux. Vendredi 7 décembre, la municipalité réceptionne en compagnie des différents acteurs du projet, la première phase du plan d’action.

Pour réaliser cette première étape, la commune a été accompagnée par le cabinet Merlin maître d’œuvre, le groupement Sogedo et le cabinet de géomètre ABC qui a été choisi pour réaliser le Géo référencement des réseaux et développer un système d’information géographique.

Le montant global de cette première phase s’élève à 130 000 € hors taxes. Il a été financé par la commune avec l’aide de l’Agence de l’eau Adour-Garonne pour 78 690 € HT et du Conseil départemental pour 9 000 euros. " Les premiers recensements de nos réseaux montrent son vieillissement. En effet, le plus ancien date de 1907, nous devons impérativement faire un diagnostic précis, afin d’être le plus performant possible" souligne Ronan Auberty, responsable du service des eaux et réseaux de la commune.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Laguiole

47000 €

COEUR DE L'AUBRAC - AU PIED DES PISTES DE SKI DE LAGUIOLE (12210)Découvrez [...]

33850 €

A saisir, beau studio idéal pour un pied à terre ou location saisonnière. A[...]

625000 €

Idéalement située aux portes du village de LAGUIOLE, venez découvrir cette [...]

Toutes les annonces immobilières de Laguiole
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?