Hôpital

Un dossier à déposer à l’ARS pour l’urologie

  • Une mobilisation forte pour défendre le service.
    Une mobilisation forte pour défendre le service.
Publié le / Modifié le S'abonner

L’Agence régionale de santé (ARS) a suspendu, le 9 novembre 2017, l’activité cancérologie urologique à l’hôpital de Villefranche. L’établissement ne possédait pas d’autorisation administrative, mais l’ARS tolérait la pratique depuis de nombreuses années. L’activité était même importante puisque le service assurait les quotas réglementaires, 34 en 2016 pour un nombre fixé à 30 au minimum, avec un seul praticien, le docteur Frikha. Ce praticien avait la plus forte activité du département. Fin octobre 2018, le maire et président du conseil de surveillance de l’hôpital, Serge Roques, sonnait la mobilisation générale pour sensibiliser l’ARS et lui demander de revenir sur sa décision. Cette dernière a autorisé le centre hospitalier à déposer un dossier de demande d’autorisation administrative. "Nous travaillons actuellement à la constitution de ce dossier", indique le directeur de l’établissement, qui doit composer avec la position du chirurgien. Quant à la décision de l’ARS d’accorder l’autorisation de la reprise de l’activité, aucune date n’est aujourd’hui avancée.

L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

89000 €

Cette maison des années 30 est située à proximité immédiate du centre ville[...]

28500 €

Maison située au centre de Villefranche-de-Rouergue. Elle comprend au 1er é[...]

85000 €

Cet immeuble avec trois appartements T3 et deux garages au rez-de-chaussée [...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir