Sociéte

Secours : trois nouvelles recrues pour les pompiers de l’Aveyron

Abonnés
  • Trois nouvelles recrues pour les pompiers de l’Aveyron.
    Trois nouvelles recrues pour les pompiers de l’Aveyron. XB -
  • Trois nouvelles recrues pour les pompiers de l’Aveyron.
    Trois nouvelles recrues pour les pompiers de l’Aveyron. XB -
  • Le caporal-chef Aurélie Alvernhe et Nyska.
    Le caporal-chef Aurélie Alvernhe et Nyska. XB -
  • Le capitaine Sébastien Rouquette et son berger allemand Dojo.
    Le capitaine Sébastien Rouquette et son berger allemand Dojo. XB -
  • Le sergent-chef Arnaud Creyssels et Nyx.
    Le sergent-chef Arnaud Creyssels et Nyx. XB -
Publié le / Modifié le S'abonner
C’est une première dans le département. En avril 2017, le Service départemental d’incendie et de secours a décidé de créer une unité cynotechnique, composée aujourd’hui d’un berger allemand, de deux malinois et, bien entendu, de leurs binomes humains, tous sapeurs-pompiers. Ils interviendront, une fois formés sur des opérations de sauvetage, pour localiser et permettre de secourir des personnes ensevelies ou bien rechercher des disparus.

Ils s’appellent Dojo, Nyx et Nyska et sont, depuis fin 2017, membres à part entière du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) de l’Aveyron. Dojo, 9 ans, est un berger allemand breveté. Il a déjà fait ses preuves sur le terrain dans le Gard, aux côtés de son maître le capitaine Sébastien Rouquette. "Plusieurs effondrements, de la recherche de personnes", explique le capitaine Rouquette, conseiller cynotechnique.

C’est lui, à ce titre, qui suit la formation des deux autres recrues du Sdis 12, les malinois Nyx et Nyska, des frère et sœur âgés de 14 mois et dotés d’une fougue digne de leur adolescence.

"Ce ne sont pas des chiens de piste, qui travaillent avec l’odeur de la victime sur ses habits, par exemple. Nos chiens sont formés sur l’odeur des humains vivants, ils détecteront toutes les personnes d’un secteur. Leur mission historique est la recherche de personnes ensevelies, mais ils font aussi de la quête, de la recherche de personnes disparues comme sur des accidents de chasse, des vététistes qui ne reviennent pas ou des personnes malades d’Alzheimer qui se sont perdues", explique le capitaine Rouquette.

Le service actif dans un an ?

Si, entre le capitaine et son berger allemand, c’est déjà une longue histoire, il en est tout autrement pour Aurélie Alvernhe et Arnaud Creyssels, qui expliquent tous deux que l’accueil de leurs partenaires à quatre pattes à la maison a relevé de la décision familiale. " Ce sont des chiens de travail, ils adorent travailler, mais ce sont aussi des chiens de famille ", reprend Sébastien Rouquette.

Les deux jeunes malinois en formation (au même titre que leurs maîtres) travaillent plusieurs heures par semaine, entre l’Aveyron et différents sites de formation, pour réussir l’examen et obtenir leur brevet. Il leur sera délivré d’ici près d’un an à l’issue d’un examen consistant à retrouver entre une et trois personnes dans des décombres. Une épreuve de recherche de surface figure aussi au programme.

Si Nyx et Nyska obtiennent leur brevet, ils pourront rejoindre le service actif, comme leur aîné Dojo.

Depuis son arrivée dans l’Aveyron, le berger allemand a participé à plusieurs opérations de recherche, comme dernièrement pour une présomption de suicide ou de la recherche de personnes en milieu naturel.

Xavier Buisson
Réagir