national (27e journée)

Football : à Rodez, la parole est à la défense

Abonnés
  • Symboles de cette solidité défensive, Amiran Sanaia et Pierre Bardy, qui ont permis au club sang et or de n’encaisser que dix-sept buts cette saison.
    Symboles de cette solidité défensive, Amiran Sanaia et Pierre Bardy, qui ont permis au club sang et or de n’encaisser que dix-sept buts cette saison. Jean-Louis Bories -
Publié le / Modifié le S'abonner

Avant d’affronter Tours (jeudi 21 mars, à 20h30), les joueurs entraînés par Laurent Peyrelade peuvent se satisfaire de leur solidité défensive. Bloc le plus solide du championnat de National, le Raf s’appuie sur des individualités fortes et sur un schéma tactique maîtrisé sur le bout des doigts.

Accusés, levez-vous ! Alors que Rodez se rapproche journée après journée d’une possible montée en Ligue 2, l’équipe entraînée par Laurent Peyrelade comparaît quelques heures avant sa prochaine rencontre contre Tours, pour le motif suivant : défense hermétique. Après vingt-six journées de championnat, le club aveyronnais présente le meilleur bilan de National. Au compteur, dix-sept buts encaissés, soit un de moins que leur futur adversaire.

Automatismes depuis le National 2

Pour répondre de ce grief, sont appelés à la barre plusieurs témoins de cet événement. Le premier à prendre la parole n’est autre que Pierre Bardy. Blessé en milieu de saison, celui-ci est revenu ces dernières semaines dans la peau d’un titulaire. Le défenseur central, qui sévit à Paul-Lignon depuis plusieurs années, ne manque pas d’arguments lorsqu’il s’agit d’expliquer le casse du siècle que réalise actuellement le Raf. " La base défensive est quasiment la même que celle de la saison dernière. Il est plus simple pour nous d’avoir des repères, d’être un bloc soudé ". Un collectif bien huilé, des automatismes qui se sont affinés saison après saison depuis le passage en National 2. Le deuxième comparse de la bande, œuvrant régulièrement sur le côté droit de la défense, Jérémy Mellot, ne les nie pas. "Nous sommes un bloc équipe. Tout part des deux attaquants et se poursuit avec le milieu de terrain. Ils font très bien le job. Et puis le recrutement a fait que nous nous sommes améliorés dans le jeu."

Parmi les petits nouveaux qui n’étaient pas présents lors de la première tentative en National, la saison passée, Yohan Roche. Prêté par le Stade de Reims, le jeune défenseur central met en évidence la force du collectif ruthénois pour ne pas blâmer sa formation. "L’entente avec mes coéquipiers est parfaite et la concurrence entre nous est très saine ", acquiesce une des recrues de l’intersaison, qui pointe toutefois le rôle de Laurent Peyrelade, dans l’élaboration de ce machiavélique projet.

Le "3-5-2" au cœur du projet

Dans leurs dépositions, les trois témoins interrogés évoquent la mainmise du chef de meute, à l’origine de ce que chacun nomme le "3-5-2". Plus connu sous le nom de schéma tactique, il constitue le point de départ de ce procès dressé à l’encontre de la formation sang et or. "C’est un schéma que nous maîtrisons, reconnaît Pierre Bardy. Les joueurs, mais aussi l’entraîneur, qui n’hésite pas à planifier tout dans le moindre petit détail ". Son compère sur le côté droit loue aussi les "idées" du tacticien, passé maître dans l’art de faire déjouer les adversaires. "Toutes les équipes ne sont pas capables de jouer de cette façon car il est très compliqué à gérer, appuie Jérémy Mellot. Sur mon côté, par exemple, je peux me permettre de faire souvent la différence ".

Conséquence immédiate pour les Ruthénois, douze matches sans encaisser le moindre but sur les vingt-six déjà joués cette saison. Ce qui n’est pas pour déplaire à Yohan Roche, peu habitué à évoluer de cette façon avant son arrivée sur le piton. "Le 3-5-2 met en avant mes qualités de vitesse et facilite les relances rapides". "Et puis nous avons des joueurs très intelligents pour s’adapter", surenchérit Pierre Bardy qui estime qu’avec ce schéma, "il y a une bonne occupation du terrain et des actions qui se finissent dans l’axe."

De là à voir les Sang et or comparaître prochainement pour leur efficacité offensive, aujourd’hui à 36 unités, soit la meilleure du championnat, à égalité avec Laval et Chambly, il n’y a qu’un pas.

L'immobilier à Rodez

271 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE -Grand studio en centre vill[...]

369 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ BOURRAN SANS FRAIS D AGENCE- 2 Pièces sur Bourra[...]

473 €

RODEZ-HYPERCENTRE : appartement de type 3 duplex, au calme du centre ville[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir