Fédérale 1

Rugby : Rodez, les montagnes russes

Abonnés
  • Toute la puissance du Ruthénois Camille Jarreau, dimanche face aux Narbonnais. Une des clés du succès aveyronnais.
    Toute la puissance du Ruthénois Camille Jarreau, dimanche face aux Narbonnais. Une des clés du succès aveyronnais. JAT - JAT
Publié le / Modifié le S'abonner

Impressionnant de détermination dimanche face à Narbonne, le SRA s’était pourtant raté à ce niveau-là lors du match précédent. Comme trop souvent cette saison pour espérer une qualif’ en phases finales ?

Sacré yo-yo ! La détermination des Ruthénois était au plus haut dimanche lors du beau succès face à Narbonne, 19-12. Aussi impressionnante en réalité que l’énorme défaillance dans cette même envie collective lors de leurs deux précédentes sorties, à Saint-Sulpice (revers lourd de conséquences dans la course à la qualification, 23-3) et à Graulhet (malgré le succès chez la lanterne rouge, 19-26). Un état de faits bien trop souvent relevé cette saison, venant gâcher un bilan global fortement teinté d’inconstance chronique. Mais quelle est donc l’explication de ces montagnes russes ?

"Bien sûr que c’est frustrant"

La jeunesse du groupe ; une nouvelle génération de joueurs pas forcément tournée vers les objectifs à long terme, voire de club ; les soucis financiers du club qui influent sur le sportif ; la menace de rétrogradation en F3 de la DNACG ; ou encore tout simplement une mauvaise gestion mentale ? Autant de thèses – et d’autres non citées – difficiles à vérifier, même auprès des protagonistes – staff comme joueurs – principaux, journée après journée.

Quoi qu’il en soit, ce constat laisse forcément des regrets à Rodez. "Si on avait joué comme cela toute la saison, on aurait certainement pu disputer les trois ou quatre premières places ", a-t-on par exemple entendu dans les entrailles de Paul-Lignon dans la bouche d’un dirigeant du SRA. Et le coach Arnaud Vercruysse de réagir sur le sujet dimanche, après avoir évidemment pris soin de mettre à l’honneur ses hommes – avec une mention spéciale pour son capitaine courage Mathieu Roca – pour leur prestation du jour : "Bien sûr que c’est frustrant. Si on avait mis autant d’intensité le week-end dernier, quand on a reçu St-Sulpice ici (revers 14-21, 7 octobre, NDLR) ou encore quand on est allé à certains endroits, bien évidemment que notre situation mériterait, ou aurait mérité, d’être différente. Mais le fait est qu’on a une équipe constituée de jeunes joueurs, sur courant alternatif, manquant de leaders, et par moments de caractère." Charge à ses ouailles de lui prouver le contraire dans 15 jours à Céret.

Aurélien Parayre
L'immobilier à Rodez

759 €

RODEZ : Appartement de type 5 spacieux situé à deux pas du centre ville au[...]

115000 €

Emplacement de premier choix. Coquette maison de ville au charme absolu. Sa[...]

471 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Un sas d'entrée avec placard[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir