Rodez

A Rodez, Miguel Chevalier met le noir "Soulages" en lumière

  • Miguel Chevalier devant l'une de ses oeuvres, au musée Soulages dans le cadre du Siècle Soulages
    Miguel Chevalier devant l'une de ses oeuvres, au musée Soulages dans le cadre du Siècle Soulages salima ouirni -
Publié le / Modifié le S'abonner
L’artiste plasticien Miguel Chevalier est le deuxième artiste dans son genre et après Claude Lévêque à pouvoir intégrer le musée Soulages. Atypique, il crée des œuvres pluridisciplinaires abordant la question de la virtualité, dans l’art, avec la gérérativité et l’interactivité.il A voir jusqu’au 26 mai.

Miguel Chevalier est un artiste qui sort des sentiers battus. Depuis 1978, il œuvre dans l’art numérique, en utilisant l’informatique. Au fil du temps, il a réalisé tout un monde virtuel, à la fois coloré, géométrique, parfois floral, le tout dans l’interactivité avec le visiteur. « En se déplaçant, le corps dialogue, à travers des capteurs et cela a pour effet de modifier le tableau », explique Miguel Chevalier, en se déplaçant sur son œuvre.
Au mur, c’est une autre œuvre qui est accrochée. En s’approchant, l’artiste la met en mouvement comme par magie. La matière se meut, avec des reliefs comme une mer agitée, comme une montagne qui se liquéfie, à moins que ce ne soit le ciel trop chargé de nuages ?

En l’aura compris, dans ces œuvres abstraites, chacun pourra faire fonctionner son imagination, à l’infini. Ces deux grandes œuvres sont complétées par d’autres, dont une rouge vif et une dans des tons bleus. « Avec ces deux œuvres, j’ai voulu rappeler que Pierre Soulages n’a pas fait que du noir. Il a commencé par des œuvres où il y avait de la couleur. C’est donc un clin d’œil ». Confie Miguel Chevalier, dans une grande émotion. L’émotion est d’autant plus grande pour cet artiste qui a exposé dans les plus grandes galeries et musées du monde, qu’il est lui-même, grand admirateur de Pierre Soulages. « Le fait que Pierre Soulages me sélectionne, car il a une grande part dans le choix des œuvres et des artistes, est important pour moi. Avec Claude L’évêque, nous sommes les seuls artistes dans notre genre à avoir exposé ici. Cela montre aussi toute l’ouverture d’esprit de Pierre Soulages qui ne s’enferme pas dans un classicisme ».

Pixels noir lumière est à avoir et à expérimenter jusqu’au 26 mai.

VIDEO : Un autre aperçu du travail de Miguel Chevalier.

Salima Ouirni
L'immobilier à Rodez

375 €

Situé dans le quartier du Faubourg, à deux pas des commerces, venez visite[...]

450 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 2 pièces rénové à 2 minutes[...]

320 €

Situé proche du Centre Ville, appartement de type 1 duplex semi meublé comp[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir