Bande dessinée

Naucelle : Philippe Laffitte, du rêve à la réalité

Abonnés
  • Philippe Laffitte avec ce qui sera très bientôt la BD finale intitulée « Bibi Fricotin  en Aveyron », entouré  de Ruben et d’Inès.
    Philippe Laffitte avec ce qui sera très bientôt la BD finale intitulée « Bibi Fricotin en Aveyron », entouré de Ruben et d’Inès. PdS / PdS
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Le Naucellois a dessiné une BD de « Bibi Fricotin » dont le scénario a été écrit par Jean-Paul Tibéri.


 

Quand il n’enfile pas sa tenue de basketteur ou de sapeur-pompier volontaire, Philippe Laffitte est bédéiste amateur, autodidacte jusqu’au bout des crayons. Du plus loin qu’il s’en rappelle, il a toujours « aimé dessiner sans jamais prendre de cours ». À 45 ans, alors que ce n’était qu’un doux rêve, lui, le passionné de bandes dessinées, la réalité l’a rattrapé, par le plus grand des hasards.
Très souvent sollicité, et comme il avoue ne pas savoir dire non, le Naucellois réalise de nombreuses affiches pour les associations locales. Son talent a même dépassé les frontières du Ségala puisque, l’année dernière, il a remporté le prix du public lors du festival de BD de Creissels, Luz’en Bulles. Toujours en 2018, il était présent au rendez-vous naucellois organisé par son ami Christian Couderc. Forcément puisqu’il en avait créé le dessin, des personnages façon « Les Pieds nickelés » installés sur un tracteur.
Et comme l’invité vedette du festival n’était autre que Jean-Paul Tibéri (l’un des derniers scénaristes des trois fameux Croquignol, Filochard et Ribouldingue), ce dernier a apprécié le coup de crayon et a demandé à rencontrer Philippe Laffitte.
« C’est un véritable coup de chance car il est vraiment tombé amoureux de l’affiche, d’autant plus qu’il voue une passion pour les tracteurs, glisse le bédéiste amateur. Il m’a proposé de dessiner Bibi Fricotin. Il m’a donné carte blanche pour une planche. Cela lui a plu car il m’a dit oui à la fin de l’été et il m’a envoyé le scénario en septembre ! »


Six mois, 44 planches


Cette aventure désormais bien réelle s’est vite transformée en aventure familiale. « Bibi Fricotin en Aveyron » - le titre de la BD dont l’histoire se passe pour beaucoup à Naucelle et dans ses alentours - a pris forme sous les traits de Philippe Laffitte, certes, mais également grâce au coloriage de Nathalie, son épouse. « Cela n’était pas programmé. Nous avons essayé avec un logiciel qu’elle ne connaissait pas du tout. Cela lui a plu et, surtout, le travail avançait plus vite. Nous réalisions quelques planches et elles partaient ensuite chez Jean-Paul Tibéri. Les retours ont été très positifs. » Et les heures passées nombreuses, ce qui a quelque peu perturbé l’organisation familiale. « Pour moi, le dessin n’est pas une contrainte. Seulement, si je n’ai pas l’inspiration, il n’y a rien à faire, je n’y arrive pas. Du coup, quand je l’avais, je ne regardais pas trop la montre. Même si Jean-Paul Tibéri ne m’a jamais mis la pression, il souhaitait néanmoins que la BD soit terminée avant la saison des festivals, c’est-à-dire la période estivale. » Six mois et 44 planches plus tard, la mission est réussie - ce qui a même donné l’envie à Inès de reprendre le crayon, « douée » comme l’assure son père.
Quand on lui demande si l’aventure sera sans lendemain, il tourne la BD où est inscrit son nom - Nathalie n’a pas voulu y figurer - au côté de Jean-Paul Tibéri mais où est noté également « à paraître prochainement Bibi Fricotin contre Fire-man ». Un clin d’œil à son activité de sapeur-pompier volontaire. Et pourquoi pas rêver encore un peu plus avec un tome 3 intitulé Bibi Fricotin défie Lebron James ! Ce ne sont pas Inès et Ruben (son fils), tous deux basketteurs également, qui s’en plaindraient…

 

- Repro CP

Bibi Fricotin, créé en 1924

Bibi Fricotin est un personnage de bande dessinée créé par le dessinateur français Louis Forton, qui s’était déjà fait connaître par la BD Les Pieds Nickelés. Il a donné son nom à la série, dont les premières planches ont paru le 5 octobre 1924 dans le « Petit Illustré », publié par la Société parisienne d’édition. Bibi Fricotin est un jeune garçon facétieux et redresseur de torts dont la popularité s’étendit en France sur plusieurs dizaines d’années. Le dessinateur Pierre Lacroix, qui a repris la série en 1947, lui a donné un petit compagnon noir, Razibus Zouzou, que Bibi Fricotin rencontre dans un port.
 

 

« Bibi Fricotin en Aveyron » (édition Regards) sera disponible à la Maison de la presse de Naucelle et dans des festivals, notamment à La Fouillade (27 et 28 juillet) où Philippe Laffitte sera présent avec Jean-Paul Tibéri, ainsi qu’à Naucelle le 10 août.
 
Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Naucelle

250000 €

Entre Albi et Rodez, à seulement 1h10 de Toulouse. Assise sur un terrain d'[...]

82000 €

Cet immeuble est composé d'un local commercial loué (bail professionnel) et[...]

45000 €

Terrain constructible de 3 000 m² au calme et sans vis à vis, plat et bordé[...]

Toutes les annonces immobilières de Naucelle
Réagir