Klein à Rodez : les cris bleus résonnent dans l’antre de l’outrenoir

  • Les cris bleus résonnent dans l’antre de l’outrenoir
    Les cris bleus résonnent dans l’antre de l’outrenoir Marilyn Julvé
  • Klein, célèbre pour son bleu, a aussi réalisé d'autres monochromies.
    Klein, célèbre pour son bleu, a aussi réalisé d'autres monochromies. Marilyn Julvé
  • Victoire de Samothrace. Victoire de Samothrace.
    Victoire de Samothrace. Marilyn Julvé
Publié le , mis à jour

À partir d’aujourd’hui, le musée Soulages consacre son exposition estivale à Yves Klein, l’inventeur du célèbre bleu. L’exposition retrace le monde de cet artiste d’après-guerre jusqu’au 3 novembre.

Après Picasso, Le Corbusier, Sotto, le mouvement japonais Gutaï, le musée Soulages programme Yves Klein, jusqu’au 3 novembre.

Une aubaine pour découvrir ou renforcer ses connaissances sur ce grand artiste d’après-guerre, qui a donné son nom à une couleur : le bleu Klein.

Si l’artiste est connu pour cette monochromie – un peu à l’image de Pierre Soulages - il est en réalité beaucoup plus éclectique. Des monochromies, il en a fait dans toutes les couleurs : rose, jaune, gris, noir….

Yves Klein, né en avril 1928, d’un père peintre et d’une mère également artiste, s’est cherché longtemps avant de trouver une voie… inachevée puisqu’il est mort à l’âge de 34 ans, d’une crise cardiaque.

Ce grand sportif a vécu tout au long de sa vie, grâce au judo. Il était 4e dan. Ce qui l’a amené au Japon pour des combats et des rencontres. Ce pays lui a aussi ouvert des horizons artistiques…

C’est tout ce monde artistique que propose de retranscrire le commissaire de l’exposition Benoît Decron, en collaboration avec Daniel Moquay, président des archives Yves Klein (à Paris).

Un météore créateur

Grâce d’ailleurs au prêt provenant de ces archives, de la succession et de musées, que le public pourra avoir cette vision globale de la force créatrice d’Yves Klein. Ce "météore" a créé 1 500 œuvres entre 1956 et 1962 ! Cette période lui a permis de réaliser des monochromes, des cosmogonies (des pigments purs et liants sur papier), des éponges monochromes. Fait rare, le musée Soulages en expose trois (rouge, doré et bleu).

Yves Klein a également exploré le monde des installations, comme cette œuvre énigmatique "Ci-gît l’espace". Une œuvre en forme de tombeau… Cet espace, Yves Klein a voulu le maîtriser, le représenter. L’artiste a également réalisé des portraits-reliefs, comme celui de son ami Claude Pascal. On peut également voir la Victoire de Samothrace, en bleu Klein. "C’est comme Andy Warhol qui a fait l’objet en multiple", souligne Benoît Decron.

Enfin, et c’est peut-être le plus surprenant, le public pourra découvrir une "immensité" bleue, composée de pigments, comme aimait le voir Yves Klein.

Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

405 €

Domaine Val Saint-Jean Appartement T2, de 41 m2, en RDC, d'une résidence sé[...]

321 €

Vous chercher un logement proche de toutes commodités ?Venez découvrir, dan[...]

258 €

STUDIO LUMINEUX ET ENSOLEILLE AVEC GARAGE SECTEUR I.U.T - MONTEIL ET ARRET [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?