Avec ses "pépites", l’Aubrac veut révolutionner la fabrication de l'aligot

Abonnés
  • Éleveurs, expert et animateur constatent sur l’une des parcelles la bonne santé des futures pommes de terre d’Aubrac.
    Éleveurs, expert et animateur constatent sur l’une des parcelles la bonne santé des futures pommes de terre d’Aubrac. O.C.
Publié le , mis à jour

Une association s’est constituée sur le versant lozérien de l’Aubrac pour relancer une filière de production de pommes de terre et proposer dès l’an prochain l’aligot dénommé "Les pépites de l’Aubrac" conçu 100 % sur le plateau.

Ce vendredi, jour de la Saint-Jean d’été et accessoirement de la musique, l’association de producteurs de pommes de terre de l’Aubrac lozérien s’était donné rendez-vous pour la plus longue journée de l’année à Trélans, sur l’une des parcelles d’un adhérent pour suivre une formation sur le fameux tubercule. Une formation prodiguée par Michel Malet, expert international en la matière basé à Onet...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 1€/mois, sans engagement
  • Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • Le journal en version numérique dès 23h15 la veille
  • Publicités limitées
Olivier Courtil
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?