Economie

Une commission pour "préserver" et "valoriser" les chemins de Saint-Jacques

  •  Ils sont une cinquantaine de membres à composer officiellement, depuis mercredi 26 juin, la nouvelle instance.
    Ils sont une cinquantaine de membres à composer officiellement, depuis mercredi 26 juin, la nouvelle instance. Marilyn Julvé -
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages
Les collectivités représentées pourront désormais agir de manière coordonnée pour, par exemple, restaurer un pont ou améliorer l'accueil des cheminants dans la partie aveyronnaise des chemins de Saint-Jacques.

Représentants des offices de tourisme, élus communaux ou communautaires, associations concernées et, bien entendu, Etat et département... ils sont une cinquantaine de membres à composer officiellement, depuis mercredi 26 juin, la nouvelle Commission départementale des chemins de Saint-Jacques.

Le but de cette instance, créée à la demande du président du conseil départemental Jean-François Galliard, est selon lui de "développer les chemins de Saint-Jacques au sens large, pour coordonner l'action dans le département ainsi que dans les départements voisins"

Pour Nils Brunet, le directeur de l'Agence des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, la commission fraîchement en place permet de "regrouper les collectivités territoriales pour préserver et développer les chemins de Saint-Jacques dans l'Aveyron tout en se mettant en ordre de marche par rapport aux demandes de l'Unesco". Les membres et les collectivités qu'ils représentent pourront désormais agir de manière coordonnée, y compris en termes d'investissements budgétaires, pour, par exemple, restaurer un pont ou améliorer l'accueil des cheminants.

Centre Presse Aveyron
Réagir