Sécurité vacances : les services de l'Etat sur le pied de guerre en Aveyron

  • Sites d'hébergement et de loisirs, mais aussi commerces et restaurants font l'objet d'une surveillance accrue.
    Sites d'hébergement et de loisirs, mais aussi commerces et restaurants font l'objet d'une surveillance accrue. Illustration CPA
Publié le

La période estivale induit une forte mobilisation des services de l'Etat pour protéger les consommateurs et sécuriser les lieux où se pratiquent des activités de pleine nature. 

Comme chaque année, les services de l'Etat se mobilisent pour accroître prévention et contrôles sur les lieux de vacances en Aveyron. Police, gendarmerie, douanes, pompiers, mais aussi Direction de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), Direccte (emploi, travail, entreprises, concurrence), le tout bien souvent sous l'œil avisé de la justice (parquet), sont en ordre de bataille. 

Il s'agit avant tout de sécuriser et rassurer  le quotidien des vacanciers, usagers de structures d'accueil, clients de commerces, marchés et restaurants, amoureux de la baignade ou des sports de pleine nature... Il en va aussi bien de la sécurité alimentaire, que de la loyauté de l’information délivrée aux consommateurs sur les étiquettes, du contrôle de la sécurité des marchandises importées, de la lutte contre le travail dissimulé dans les établissements saisonniers, ou encore de la vérification des agréments et des respects des normes en vigueur. 

Pour cela, les services de l'Etat sont sur tous les fronts, sous l'égide de la DDCSPP notamment qui dispose de près de 25 agents sur le terrain en Aveyron. "Renforcer la sécurité et la confiance des vacanciers contribue à valoriser cette ressource économique que constitue le tourisme en Aveyron", résume la préfète Catherine de la Robertie. 

S'ajoutent à ces contrôles, une mobilisation accrue concernant la sécurité routière, en ces périodes de fortes migrations estivales... Et une activité en forte hausse pour les sapeurs-pompiers confrontés aux feux en sites naturels et aux secours à tous ceux qui pratiquent des activités de pleine nature, notamment. 

Au chevet des populations les plus fragilisées

Les contrôles concernent tous les secteurs d'activités et toutes les clientèles. Mais un effort particulier est porté sur les publics les plus fragiles : jeunes et personnes souffrant d'un handicap. 

Ainsi ce sont quelque 16 000 jeunes qui vivent des vacances ou un temps de loisirs en Aveyron, au sein de l'un des 160 accueils de loisirs et 300 séjours de vacances cet été. 

L'an passé, 77 séjours ont également été organisés dans le département à destination  de groupes constitués de personnes handicapées majeures. 

Pour tous, près de 900 éducateurs sportifs sont déclarés à la DDCSPP de l'Aveyron dont les deux tiers dans les sports de nature. 

Sports : 600 établissements concernés

En Aveyron, ce sont plus de 600 établissements qui proposent la pratique d'activités physiques et sportives. Un quart d'entre elles sont spécialisées dans les activités aquatiques et nautiques, plus de 100 sont des centres équestres, et les deux tiers proposent des activités de pleine nature qui se pratiquent principalement pendant la saison estivale. 

 

C.C.
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?