Environnement

Viviez : "Excaver les jardins ne résout pas la pollution des sols"

  • "Excaver les jardins ne résout pas la pollution des sols"
    "Excaver les jardins ne résout pas la pollution des sols" GDM - GDM
Publié le / Modifié le S'abonner

L’association de défense de l’environnement du Bassin ne désarme toujours pas face aux différents projets pressentis sur Viviez.

Suite à l’avis favorable donné à l’issue de l’enquête publique concernant la réouverture du site de stockage de déchets dangereux de Monplaisir, assortie de la révision du PLU de Viviez, l’Adeba (Association de défense de l’environnement du Bassin et alentours) apporte des précisions.

"Tandis que les élus viviézois se félicitent de cette décision, pour notre part nous nous félicitons de la forte participation des habitants à cette consultation", explique Michel Delbos, le président de l’Adeba. En effet, pas moins de 148 contributions, "pratiquement toutes opposées au projet", ont mis en exergue, "les craintes pesant sur leur cadre de vie". Contactées par l’Adeba, les collectivités du Bassin émettent également des doutes, "deux communes n’ont pas communiqué leurs avis, une est restée neutre et le conseil municipal de Decazeville (6 voix pour, 2 contre et 21 abstentions) est incertain".

Pour ce qui est des conclusions du commissaire-enquêteur, "tout laisse à penser qu’il n’est pas convaincu, mais qu’au bénéfice du doute, il valide ce projet de pseudo-dépollution".

Dépolluer mieux

Selon eux, " l’excavation partielle de la terre des jardins de Viviez ne résoudra en rien le problème global de pollution des sols et encore moins les dangers qui pèsent sur la santé publique ". Sur ce dernier point, " le crassier de Dunet qui rejette ses poussières sur la population en est un exemple concret ". Face à la pollution qui s’est installée, " nous affirmons que la solution retenue visant à déplacer ces terres ne servira que l’intérêt de certains industriels, alors que l’intérêt général des habitants du Bassin devrait être prioritaire ". Une recommandation, enfin, adressée à la préfecture de l’Aveyron, " les réserves émises par la population devront, selon membres d’Adeba, être prises en compte ".

Rencontre avec les élus

Sept élus de Decazeville communauté ont répondu favorablement à l’invitation de l’association Adeba.

Une rencontre qui a permis d’aborder sereinement le projet de traitement et de stockage des déchets, "cet échange nous conforte dans l’idée que la majorité des élus connaissent peu les dossiers de Montplaisir et Solena, pourquoi lui donnent-ils le feu vert ?".

GDM
L'immobilier à Decazeville

81500 €

Immeuble de rapport en parfait état. Ce petit immeuble est composé de deux [...]

69500 €

A VENDRE-spacieux appartement T3 traversant de 100m2 avec cave et balcon.gr[...]

58000 €

A VENDRE- Immeuble de rapport comprenant local commercial 70m2 ( libre)- T2[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir