Culture et Loisirs

Des retraités de l’Enseignement catholique en Norvège

Abonnés
  • Les participants devant la cascadede Voringfors.
    Les participants devant la cascadede Voringfors.
Publié le / Modifié le S'abonner

Un groupe de retraités de l’Amicale des Retraités de l’Enseignement catholique de l’Aveyron, motivés et battants, part cette année pour la Norvège. Ce groupe, qui développe depuis des années un bel esprit d’équipe auquel tout le monde est sensible, est bien décidé à monter très haut. Les participants se retrouvent ainsi au pied du tremplin de saut à ski de Lillehammer, créé pour les JO de 1990. Trois d’entre eux ont relevé le défi de monter les 924 marches ! Par la route de l’Atlantique et ses étonnants ponts reliant les différents îlots, ils ont rejoint Molde, la ville des roses, en passant par Bud, petit village de pêcheurs avec ses séchoirs à morue. La nuit sera douce et "blanche". Pas de nuit à cette latitude ! Le lendemain, ils se laissent emporter par la Route des Trolls. Quelle route ! Vertige assuré, avec ses 20 km de lacets vertigineux, au milieu des cascades et des névés. Deux belles croisières dans les fjords nous ont émerveillés. Etonnantes sont les églises "de bois debout" des XIIe et XIIIe siècles : les troncs d’arbres et les planches sont, à l’origine, posés à la verticale. Bergen nous fait pénétrer par ses rues et ses maisons d’époque, dans la vie des pêcheurs du XIIIe siècle. La route suivante fut longue, mais riche en paysages grandioses avec ses glaciers et ses eaux qui ruissellent, autour du glacier de Hardangejokulen. Elle a permis d’arriver pour la nuit dans un chalet typique au pied des montagnes et des pâturages. Oslo, qui a été nommée "capitale verte" pour l’année 2019, est une belle ville culturelle. Elle s’enorgueillit de décerner chaque année le prix Nobel de la Paix en présence du roi et de la reine. Pour ce faire, la grande salle carrée de l’Hôtel de ville raconte la vie des Norvégiens à travers ses peintures murales. Ils ont été étonnés de découvrir au musée Viking des bateaux "drakkars" bien conservés. Et pour finir, dans le parc Frogner, ils ont admiré les surprenantes et impressionnantes sculptures en granit et en bronze de Gustav Vigeland.

Deux épisodes croustillants ont ponctué ce très beau voyage, à l’aller comme au retour. Mais… chut ! Ils n’en diront pas plus !

CORRESPONDANT
L'immobilier à Luc-La-Primaube

87000 €

A vendre La Primaube, beau Type 2 d'environ 45 m2 avec jardin privatif d'en[...]

252000 €

A découvrir et rare sur le secteur !! Maison construite en 2007 de type F5 [...]

89500 €

Vous souhaitez vivre dans un appartement récent. A deux pas des commerces e[...]

Toutes les annonces immobilières de Luc-La-Primaube
Réagir