Social

Hôpital de Decazeville : population et élus au chevet des urgences en grève

Abonnés
  • Les élus et la population de Decazeville ont montré leur attachement au service des urgences.
    Les élus et la population de Decazeville ont montré leur attachement au service des urgences. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

Deux cent dix services d’urgences sont en grève sur tout le territoire. Du jamais vu en terme de mécontentement !

Plus d’une centaine de personnes n’ont pas hésité à braver les températures caniculaires qui sévissent sur la région pour répondre à l’appel lancé par l’union locale CGT du Bassin decazevillois en se rassemblant, jeudi en fin d’après-midi, sur le parvis du centre hospitalier de Decazeville en vue de, "soutenir le personnel hospitalier et défendre l’accès aux soins pour tous". Selon les syndicalistes, "les restrictions budgétaires ont généré des fermetures d’établissements, des suppressions de postes, des réductions du nombre de lits et des moyens constamment revus à la baisse, l’hôpital de Decazeville n’a pas été épargné, il en a même payé le prix fort".

Cette crise sans précédent touche de plein fouet le service des urgences où la situation est "devenue intenable". Comme 210 services similaires en France, 100 % du personnel hospitalier des urgences, en grève depuis maintenant 15 jours à Decazeville, dénonce les conditions d’accueil des patients ainsi que la dégradation des conditions de travail.

Des effectifs en berne

Dans leurs revendications livrées aux habitants et élus du Bassin, en tous points identiques pour les centres hospitaliers de Rodez, Millau, Villefranche-de-Rouergue et Saint-Affrique où les urgentistes en grève ont également appelé à des actions identiques, l’Union Départementale de l’Aveyron et le syndicat CGT santé et action sociale maintiennent la pression. "En Aveyron comme partout en France l’hôpital souffre, le personnel dérouille et les patients trinquent", ont scandé les orateurs.

Avant de réaffirmer, "le droit à la santé pour tous est fondamental, nous exigeons de vraies mesures favorisant l’accès aux soins, en Aveyron comme partout ailleurs".

Malgré cette grève d’une durée illimitée, les urgences sont toujours assurées par le personnel de l’hôpital de Decazeville.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

174900 €

Decazeville : Maison de type 3 récente (2008) plain-pied, comprenant : entr[...]

138400 €

Home patrimoine vous propose une Grande maison sur les hauteurs de decazevi[...]

60500 €

A VENDRE DECAZEVILLE-Proche Lycée,Hôpital ,belle bâtisse d'environ 180 m2 h[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir