Archéologie - Histoire

La mémoire des maquisards morts au combat en juillet 1944 honorée

  • À Aubin devant la stèle Paul Lhorte, à Decazeville, Viviez, Montbazens, Galgan et Naussac, Marie Josée Auget et Pascal Mazet de l’Anacr ont déposé des gerbes aux monuments aux morts.
    À Aubin devant la stèle Paul Lhorte, à Decazeville, Viviez, Montbazens, Galgan et Naussac, Marie Josée Auget et Pascal Mazet de l’Anacr ont déposé des gerbes aux monuments aux morts.
  • De nombreux élus, dont Mme la députée Anne Blanc, étaient présents pour cette cérémonie.
    De nombreux élus, dont Mme la députée Anne Blanc, étaient présents pour cette cérémonie.
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Le mois de juillet 1944 a été noir pour la Résistance locale qui a perdu de nombreux maquisards, notamment aux Albres et à Gelles, lors d’accrochages avec l’occupant allemand, qui depuis le Débarquement allié avait perdu de sa superbe et était sur les dents, harcelé par les résistants aux quatre coins de l’Hexagone.

À Gelles, devant le mémorial, en présence de plusieurs élus, des représentants d’associations de combattants, des institutions, de personnalités de la société civile et de citoyens, Marie-José Augey, présidente départementale de l’Anacr, est revenue sur ces deux journées de juillet 1944 et sur le maquis d’Ols, devenu après les combats de Gelles le 1er bataillon de l’Aveyron.

"Il a gagné dans tous les combats qu’il a menés. Cette journée de commémoration permet de rappeler le rôle crucial joué par la Résistance dans la libération de notre pays, et d’honorer la mémoire de ceux qui ont laissé leur vie pour notre pays et nos libertés". C’est aux Albres que cette liste noire débute le 21 juillet avec 8 hommes du commando Hubert qui vont perdre leur vie au cours d’un accrochage avec les Allemands. En suivant, au lieu-dit "La Rivière", les nazis tuent le lieutenant Georges Billon. Après ce combat des Albres, les Allemands qui veulent rentrer à Rodez sont attaqués par les maquis Duguesclin, Groupes Francs Cransac-Aubin.

Ensuite, c’est le 24 juillet, à Gelles, au croisement de Fréjeroques, qu’une soixantaine de résistants du maquis d’Ols du commandant Marc vont attaquer la colonne blindée allemande Wilde, qui a pour mission de traquer les maquisards, tandis que la Résistance a, elle, pour mission de harceler l’occupant.

Huit hommes : Albert Artis, Pierre Aterano, Maurice Boyer, Victor Galeas, Maurice Goetschel, Wladyslaw-Étienne Kravczyk, Jean-Émile Renous et Georges Touzé, vont y perdre leur vie.

Le lendemain, au même endroit, nouvel accrochage, et ce seront sept autres maquisards : Joseph Czajkawski, José Fernandez, Roger Gornay, Jules Guertzen, Jean Pereira, Raymond Porta, Armand Rinaldi, qui vont eux aussi être tués.

S’ajoute à cette triste liste Manuel Rodriguez, tué le 25 juillet, au pont de Toirac, et Sanibeck Thomassian à Ols.

Correspondant
L'immobilier à Aubin

65850 €

A négocier Immeuble de rapport Situé sur l'Avenue Jules Cabrol à AUBIN, imm[...]

88900 €

Aubin ensemble immobilier constitué d'un commerce à usage de restaurant, d'[...]

158000 €

A VENDRE- Maison T4 avec terrasse, véranda,garage sur 2400 m2 de terrain do[...]

Toutes les annonces immobilières de Aubin
Réagir