Environnement

Camarès : l'ancienne décharge est devenu un parc solaire

  • Élus et partenaires ont inauguré le site.
    Élus et partenaires ont inauguré le site. Repro CP / Repro CP
Publié le / Modifié le S'abonner

L’ancienne décharge a trouvé une nouvelle vocation.

 

Il y avait de l’énergie positive, vendredi 26 juillet, à Camarès, lors de l’inauguration du parc solaire de Largarde, en présence du développeur Soleil du Midi, pionnier des parcs solaires villageois et du constructeur, Courant naturel. Ce parc constitue, pour la coopérative Enercoop Midi-Pyrénées, la troisième centrale photovoltaïque au sol de production d’électricité renouvelable.

Au total 1 400 m2 de panneaux

Il est développé en partenariat avec le PNR des Grands Causses engagé dans la mise en œuvre d’une politique énergétique locale et la commune de Camarès ; la coopérative a répondu à la volonté des élus d’installer des moyens de production tout en préservant les paysages. Plusieurs terrains sur lesquels implanter un parc solaire de petite taille avaient été identifiés. C’est celui de Lagarde, sur le site de l’ancienne décharge, qui a été retenu. "Les travaux ont débuté en avril pour une mise en production en juillet. L’une des originalités de ce parc réside dans l’optimisation du foncier, avec la mise en place de 877 modules qui assurent une production de courant continu, sur un site qui n’aurait pas permis de voir naître d’autres projets", précisait le maire Jacques Bernat. Au total, 1 400 m2 de panneaux solaires photovoltaïques d’une puissance de 250 kilowatts crêtes ont été installés pour une production annuelle attendue de 325 000 kW/h, équivalent à la consommation électrique de 250 personnes hors chauffage ou de 110 foyers. L’ensemble représente un investissement de 270 000 €. "Cet automne, une offre spéciale baptisée “Soleil de Camarès” sera proposée pour valoriser le parc", a annoncé François Richet, directeur de la coopérative.

Dans son allocution, le maire a rappelé qu’à Camarès, des hommes de génie avaient dans le temps déjà pensé à produire de l’électricité à partir des ressources locales. "Je me réjouis dans cette continuité et dans l’esprit du temps, de poursuivre avec des idées nouvelles et des projets, la production d’énergie", a-t-il dit, saluant le travail réalisé par Arnaud Boudou, directeur-adjoint au PNR, qui quitte ses fonctions pour une nouvelle voie professionnelle.

Christian Font, président du PNR des Grands Causses, a souligné l’intégration du site dans le paysage tout en veillant à ce que ces projets ne concurrencent pas l’activité agricole.

À l’issue des discours, le parc solaire a été arrosé par l’orage qui menaçait.

CORRESPONDANT
Réagir