Ligue 2 (6e journée)

Football : un nul rageant pour Rodez à Nancy

Abonnés
  • Ouhafsa et les Ruthénois ont laissé filer deux points sur la pelouse de Nancy.
    Ouhafsa et les Ruthénois ont laissé filer deux points sur la pelouse de Nancy. Aurélie Fontana / Aurélie Fontana
Publié le / Modifié le S'abonner
Alors qu’ils se dirigeaient vers un succès, les Ruthénois ont été rejoints dans les arrêts de jeu, après une interruption du match vendredi sur la pelouse de Nancy (1-1).

Il est encore trop tôt pour le dire mais d’ici quelques mois, les deux points abandonnés par le Raf au stade Marcel-Picot continueront peut-être à alimenter ces regrets qui, dès le coup de sifflet final, hier, s’exprimèrent au travers des attitudes de ses joueurs, à l’image de ce coup de pied dans le vide d’Henry ou de cette posture de Maury, les mains sur les hanches, avant que Laurent Peyrelade ne les atténue en conférence de presse : « Il faut les évacuer car ce soir (hier, NDLR), on a fait notre match ».

Peyrelade : « Un match intelligent »

Une semaine après avoir fait tourner l’extrême fin de rencontre à leur avantage en revenant au score face à Orléans (3-3), ses hommes auront donc vécu le scénario inverse, eux qui, jusqu’à l’égalisation de Chougrani d’un but contre son camp (1-1, 90e+1), donnaient le sentiment de se diriger vers un succès grâce à la réalisation d’Ugo Bonnet juste avant la mi-temps (0-1, 45e+2), après quarante-cinq minutes au cours desquelles ils auront une fois de plus joué cette partition qu’ils maîtrisent parfaitement, basée sur une capacité à faire le dos rond en défense, à ne pas s’affoler - même lorsque la qualité dans la sortie de balle n’est pas au rendez-vous et provoque, simultanément, une nouvelle vague adverse et des gestes de dépit chez leur entraîneur -, et à profiter de la moindre opportunité offensive, à l’image de Bonnet, donc, prompt pour couper la trajectoire d’un centre d’apparence anodin d’Henry.
« On a fait un match intelligent, déclara Peyrelade. L’énergie et l’intensité que l’on a mises étaient bonnes. Ce qu’il faut regarder, c’est qu’on a gardé notre fil conducteur. Maintenant, il va falloir qu’on s’améliore sur le plan de la qualité technique. »

L’interruption qui change tout ?

Face à l’ASNL, les Ruthénois ont misé sur une solidité défensive retrouvée, du fait du retour à un schéma à trois derrière, après le test peu concluant du 4-4-2 vendredi dernier. Gênés par la vivacité individuelle des membres du quatuor offensif lorrain en première période, jusqu’à être contraints de commettre plusieurs fautes pour des interventions en retard, Bardy et ses partenaires de l’arrière-garde dressèrent le piège du hors-jeu, dans lequel Dias Goncalves et consorts tombèrent à plusieurs reprises, faute d’être suffisamment au point dans leur association. Peu en réussite dans leurs tentatives de contre-attaques, avec un jeu long souvent défectueux dans un premier temps, ils offrirent l’impression d’endormir l’équipe de Jean-Louis Garcia, pour la surprendre au moment où elle s’y attendait le moins et, peut-être, se relâchait, à quelques instants de la mi-temps. Las, ce sont eux qui furent ensuite surpris. À quelques minutes du terme, l’arbitre arrêta la rencontre à la suite de chants homophobes contre la Ligue de football professionnel et… les Messins, de la part d’une partie du public lorrain. Lorsque le jeu reprit, et alors que Rodez était à dix du fait de la blessure de Roche, un centre venu de la droite était détourné par Chougrani dans son propre but.
« On est frustrés car ça nous a un peu coupés dans notre élan. Malgré tout, il faut rester positif car on a neuf points après six journées. Si on en prend autant toutes les six journées, on ne sera pas loin à la fin », confia Loïc Poujol, avant que Peyrelade ne glisse : « Cette coupure était embêtante, mais ce qui m’embête le plus est qu’elle soit intervenue à ce moment-là alors qu’en première mi-temps, on avait déjà entendu ces chants… »

Romain Gruffaz
L'immobilier à Rodez

356 €

A 10 min du centre ville dans le quartier de Gourgan, venez découvrir ce T2[...]

23500 €

A vendre, parking souterrain centre ville de Rodez au niveau du tribunal.[...]

473 €

RODEZ-HYPERCENTRE : appartement de type 3 duplex, au calme du centre ville[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir