Les sangliers dans la ligne de mire des chasseurs

  • Les sangliers dans la ligne de mire des chasseurs
    Les sangliers dans la ligne de mire des chasseurs
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’ouverture générale de la chasse aura lieu le dimanche 8 septembre. Mais depuis la mi-août, les fines gâchettes de la société de chasse Aubin-Cransac-Viviez ont effectué deux battues aux sangliers. Pour l’ouverture, les permis seront mis en vente à la maison de la chasse, le samedi 7 septembre, de 15 heures à 18 heures. La plupart de ces chasseurs étaient réunis avec leur famille, dimanche dernier, aux Arcades du Gua, pour déguster l’une de leurs victimes. "Au cours de la dernière saison, nous avons, sur action de chasse, tué 139 sangliers sur notre territoire. À ce tableau, s’ajoutent 9 sangliers tués sur la route et un autre sur la voie ferrée, et l’on ne peut compter ceux qui, blessés, meurent dans la nature. Ce qui fait qu’au total, ce sont 160 sangliers qui ont été tués sur la commune", souligne le président de la société, Jean-Marie Desimone. Et de poursuivre : "Nous avons également effectué deux battues administratives, l’une sur Aubin avec 6 sangliers tués, et la seconde sur la Découverte, versant Decazeville, avec 20 sangliers tués. L’an dernier, notre société comptait 90 chasseurs. Combien serons-nous cette année ? Si l’on se réfère aux données du Comité départemental, les effectifs chasseurs sont en baisse de 2,22 %, alors que la population sanglier est, elle, en augmentation de 4,22 %. Pourtant, sur l’Aveyron, ce sont 13 931 sangliers qui ont été abattus et, malgré cela, leur population augmente constamment ce qui, couplé à la baisse des chasseurs, risque fort de causer problème rapidement." Pour inverser cette courbe, la Fédération a décidé de diviser de moitié le permis de chasse national, soit 200 € au lieu de 400 €. Elle a mis également en place, un nouveau système de gestion des dégâts occasionnés par les sangliers qui, effectivement impactent nos finances. S’ajoute à cela un net recul du petit gibier, lapins, lièvres, etc., que les chasseurs doivent compenser par du repeuplement.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Aubin

137000 €

A VENDRE-Immeuble à usage locatif comprenant 3 appartements loués + possibi[...]

60500 €

Aubin : Vous serez agréablement surpris par cette maison de village mitoyen[...]

65750 €

Aubin : Ancien hôtel restaurant : Rez-de-chaussée : bar, salle de restauran[...]

Toutes les annonces immobilières de Aubin
Réagir