Sociéte

La médaille de la ville pour la donatrice

Abonnés
  • La médaille de la ville pour la donatrice
    La médaille de la ville pour la donatrice
Publié le / Modifié le S'abonner

La création d’une Maison de l’Occitan, en plein cœur de la Bastide, semble relever d’une grande logique puisque Villefranche-de-Rouergue est un haut lieu du patrimoine, de la langue et de la culture occitane. Elle prendra place dans une très belle maison de ville, située 20 rue Jean-de-Pomairols, généreusement offerte par Renée Pujol, veuve Sire. Cette dernière recevra donc la médaille de la ville lors d’une cérémonie fixée le samedi 9 novembre prochain, à 11 heures, en mairie. "Toux ceux qui veulent manifester publiquement leur reconnaissance sont invités à y participer", a précisé le maire.

Cet immeuble nécessitera une restauration et des aménagements à hauteur d’un peu plus de 80 000 € qui redonneront aussi à l’édifice "une vérité historique". Néanmoins, pour ce chantier, la commune bénéficiera de plusieurs aides (Départemental, Région, Communauté de communes), ce qui ne lui laissera que 15 000 € d’autofinancement. Tout le monde semble satisfait de ce projet, les associations et l’Institut d’études occitanes (IEO) en tête. "À travers ce projet, c’est aussi la revitalisation et l’attractivité du centre-ville qui seront impactées", s’est félicité le maire. "On retrouverait aussi une forme de centralité dans le domaine de la langue occitane". Et ce dernier rêve déjà de réserver une place de choix à la collection Al Canton de Christian-Pierre Bedel qui pourrait d’ailleurs se charger de visites de la ville en occitan. Mais peut-être faudrait-il en toucher deux mots à l’intéressé…

Cette Maison de l’Occitan fait l’unanimité moins une abstention, celle de Bernard Morre, qui estime qu’" à l’image de ce s’est passé en Espagne, il est dangereux pour l’unité nationale de faire de la réanimation forcée de l’occitan alors que le français est la langue officielle de la République" (sic). Ce à quoi Serge Roques lui opposait que "l’occitan fait partie de nos racines et je ne pense pas qu’une petite maison de l’occitan puisse menacer le français". Dans l’opposition, Éric Cantournet, expliquait que "la France est un état unitaire contrairement à l’Espagne qui est un état fédéral avec des régions puissantes. Ce projet ne peut remettre en cause l’unité de la République".

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

58000 €

Aux portes de la ville, dans un secteur résidentiel calme, terrain plat de [...]

420000 €

Propriété de charme et de caractère, maison bourgeoise de 1905 de près de 3[...]

247000 €

Immeuble de rapport comprenant 4 appartements de Type 2 et un studio sur 20[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir