Le dernier tour de Dominique Rouquette

  • Dominique Rouquette au milieu de sa deuxième famille : le camping des Tours.
    Dominique Rouquette au milieu de sa deuxième famille : le camping des Tours.
Publié le

Le directeur du camping des Tours fondé par la famille Costes a terminé sa carrière touristique.

Achevant sa carrière professionnelle là où il est né, à Saint-Amans-des-Côts, le parcours de Dominique Rouquette n’en est pas moins atypique. Et un vrai autodidacte. Éleveur, la vie l’a conduit à prendre les rênes du camping des Tours fondé en 1975 par la famille Costes (lire ci-contre). Une arrivée comme "une providence" qui s’explique par la difficulté des gestionnaires, à savoir Village Center, a trouvé le directeur idoine. "J’ai toujours fait des choses par respect pour la famille Costes dont la mère était visionnaire en proposant déjà à l’époque la restauration à la ferme et j’ai eu la chance de participer aux gros investissements du camping". Dominique Rouquette l’a bien rendu en retour, omniprésent, proche des salariés comme des clients, faisant travailler les artisans locaux pour gagner en réactivité et en misant sur le local, "fier d’avoir participé à l’économie de la région". Pas moins de 350 salariés et plus de 100 000 clients sont passés sous son regard attentionné. "Quand on veut, on peut", résume-t-il humblement. Le camping fut sa deuxième famille.

Avec la volonté de transmettre, Dominique Rouquette a tenu à accompagner la relève pour tourner la page. "Par respect", assure-t-il. Faisant encore parler l’humilité. "Mon souhait est que quelqu’un se fixe pour garder l’esprit du camping". Foot, pompiers, avec ses engagements humanistes, l’âme de Dominique Rouquette n’a pas fini de rôder autour du camping des Tours…

Repères

1975, création du camping sur 15 hectares par la famille Costes (20 emplacements, 2 étoiles)

1980, 90 emplacements, 3 étoiles.

1986, 160 emplacements et 1 épicerie

1989, 250 emplacements, 4 étoiles, création de la piscine.

2001, parc aquatique.

2006, gestion par Village Center, 275 emplacements.

2009, arrivée de Dominique Rouquette.

2011, 14 ecolodges (doublées en 2013)

2015, lancement marque Tohapi, 15 ecolodges en plus.

2018, reprise de la gestion du bar-restaurant par le camping.

2017, création espace bien-être et de nombreuses rénovations.

Olivier Courtil
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?