Gastronomie

Monteils : Le Gourmandin "chante" d’ici et d’ailleurs

Abonnés
  • David et Fadia Biancheri ont ouvert les portes du Gourmandin en juin.
    David et Fadia Biancheri ont ouvert les portes du Gourmandin en juin. PaDS / PaDS
Publié le / Modifié le S'abonner

Depuis juin dernier, à Monteils, le couple Biancheri, Fadia en cuisine et David à l’accueil et au service, propose une cuisine gourmande en associant les produits locaux aux épices et autres plantes aromatiques du Liban.

La cuisine "chante" la Méditerranée… à la sauce aveyronnaise. Fadia Biancheri n’a pas oublié ses origines libanaises qu’elle mélange à souhait avec les produits locaux dans son restaurant Le Gourmandin où elle se multiplie derrière le piano tandis que David, son époux, assure, entre autres, le service. Avant d’arriver à Monteils, en juin dernier, le couple "basquo-libanais" – monsieur est originaire du Pays basque – s’est forgé une solide expérience, à la fois, dans la restauration et dans l’accueil.

C’est chez elle, au Liban, que Fadia Biancheri a appris les bases de la cuisine. Véritable autodidacte, elle a eu la chance de se former ensuite avec des grands chefs lors de semaines gastronomiques ; elle s’est même illustrée dans un concours consacré aux entrées, décrochant la médaille d’argent au milieu de candidats diplômés.

"Les gens sont généreux…"

De diplômes, elle n’en avait pas lorsqu’elle a traversé la Méditerranée pour s’installer en France. "Je cuisinais depuis des années, mais il me manquait quelque chose, explique-t-elle. Je pouvais continuer ainsi ; seulement, pour moi, c’était une fierté et une reconnaissance de pouvoir écrire mon nom sur un diplôme." Un CAP-BEP en cuisine, obtenu à Istres, est venu récompenser ses efforts.

Et se retrouve, notamment, derrière les fourneaux de l’Auberge de la Fenière, dans le Vaucluse, où Reine Sammut devient le premier restaurant de chef étoilé sans trace de gluten. Le couple est installé à Saignon, dans le Luberon, où monsieur s’occupe de chambres d’hôtes.

C’est un peu par hasard, et en cherchant un point de chute à mi-chemin entre le Pays basque et la Provence, que Fadia et David Biancheri s’installent en Aveyron, et plus particulièrement sur les hauteurs de Najac. "Nous cherchions également un coin touristique où la gastronomie n’est pas un vain mot. Nous avons eu de la chance car, ici, les gens sont généreux et très agréables à vivre." Le Château de Longcol lui ouvre sa cuisine durant deux ans, mais elle rend son tablier sans aucun regret. "Nous savions que le restaurant de Monteils était fermé, mais nous n’avions pas ce projet en tête. Le propriétaire nous a appelés et nous avons donc saisi l’occasion."

Une nouvelle aventure que Fadia Biancheri souhaite gourmande à souhait (d’où le nom du restaurant situé à l’entrée du bourg) avec "une cuisine d’ici et d’ailleurs, traditionnelle mais élaborée avec une touche personnelle".

"Un mélange des genres"

Un rien pompeux peut-être mais la chef assure en toute simplicité : "C’est un mélange des genres. Je tiens à faire découvrir ma culture, tout en respectant les produits locaux. Herbes, graines et épices viennent donc agrémenter les viandes, la tête de veau… Pour cela, quelques produits viennent directement du Liban et j’ai trouvé un fournisseur à Toulouse. Sinon, je me rends tous les jeudis au marché de Villefranche et quelques maraîchers du coin complètent notre jardin… Sans oublier, bien entendu, quelques spécialités du Pays basque comme le poulet basquaise, le taloa, les pintxos, la daurade grillée au piment d’Espelette…"

Depuis l’ouverture, en juin, les curieux se transforment en clients fidèles, séduits notamment par le mezzé (assortiments comme des tapas), l’aïoli libanais (beaucoup plus doux que le provençal), ou encore le shawrma (plat de viande émincée)…, mais également par les plats traditionnels délicieusement relevés et agrémentés de vins choisis par David. Et une carte qui change tous les quinze jours.

Le restaurant est fermé lundi toute la journée, samedi midi et dimanche soir. Contact au 05 65 81 93 22. Le 10 novembre, à 12 heures, Fadia Biancheri proposera le stockfish (sur réservation) préparé avec l’ancien propriétaire de l’établissement. Les 16 et 17 novembre, menus libanais ; les 23 et 24 novembre, menus basques.

Paulo Dos Santos
Voir les commentaires
L'immobilier à Monteils

245500 €

Sur la commune de Monteils, dans un cadre champêtre, installez vous dans ce[...]

195900 €

MONTEILS, dans un secteur calme et agréable maison de plain pied sur un ter[...]

147400 €

Joli Terrain Plat et constructible de 8108 m²[...]

Toutes les annonces immobilières de Monteils
Réagir