Les sculptures de Nathalie Andrieu aux cimaises de la MJC d'Onet-le-Château

  • Nathalie Andrieu devant trois de ses personnages (dont Maryline Monroe).
    Nathalie Andrieu devant trois de ses personnages (dont Maryline Monroe).
Publié le , mis à jour

Nathalie Andrieu et ses personnages vous invitent à la découverte, à l’émotion, à jouer avec l’équilibre, mais surtout à suivre le fil d’Ariane, pour ne pas vous perdre entre les jeux d’ombres et de lumières et les jeux de mots.

L’artiste a ce don si féminin, si divin, de donner la vie. L’exposition "Sur le fil", c’est une trentaine de personnages, nés d’une imagination hors norme, qui nous parlent et nous transportent avec la faculté déconcertante de traduire le mouvement tout en restant immobile… " En 20 ans de sculpture, j’ai beaucoup évolué, au début c’était fil de fer et papier, désormais je joue avec les tissus, la résine et les soudures. Pour cette expo, à partir du thème choisi j’ai composé avec quelques célébrités au fil du temps, comme Romain Gary, Simone Weil, Antonin Artaud ou encore Nina Simone et Maryline Monroe, qui m’ont toutes inspiré par leur vie et leur destin et après quelques croquis, j’ai travaillé le fil de fer, je les ai habillés et fait prendre vie… ".

Notre regard ne peut être qu’emporté par ces personnages en mouvement qui nous entraînent dans une danse improvisée pleine de joie et de surprise. À l’image de leur créatrice, ils nous parlent, nous inspirent ou nous rassurent en jouant "sur le fil", pour traiter avec humour et poésie cette aventure "tordante". Empreintes d’humanité, elles nous interpellent et l’on s’y retrouve parfois…

Pour cette dernière exposition de l’année, à découvrir jusqu’au 27 décembre à la MJC, c’est le fil de la vie que Nathalie Andrieu nous invite à suivre, ce fil ou chaque être est lié, proche mais si différent : " Les émotions et le ressenti habite mes personnages. Chaque sculpture constitue l’élément d’un récit dans lequel les mots ne sont pas nécessaires, elles prêtent à sourire, invitent le spectateur à s’attarder sur une posture, une attitude. Ce peuple imaginaire attachant nous ressemble, il est chargé d’histoire mais ne respire pas la nostalgie, c’est une vague d’espoir. "

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Onet-Le-Château

180000 €

Terrain viabilisé d'environ 1724 m2 avec une belle vue sud sur la Cathéd[...]

417 €

A LOUER/LOCATION SUR ONET LE CHATEAU Appartement 2 pièces de 42.34 m² au t[...]

235 €

Situé à proximité des commodités, studio semi-meublé composé d'une pièce pr[...]

Toutes les annonces immobilières de Onet-Le-Château
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?