"Il vaut mieux adopter un animal que l’acheter"

  • Au chapitre des projets, Chat libre annonce l’ouverture de son refuge tous les dimanches  à partir du printemps.
    Au chapitre des projets, Chat libre annonce l’ouverture de son refuge tous les dimanches à partir du printemps. Repro CP / / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Aux côtés des chats des rues depuis bientôt 4 ans, l’association peut compter, au-delà de son infatigable présidente Émeline Blanc Gauthier, sur un réseau de 88 familles d’accueil.

Présidente et fondatrice de l’association Chat libre 12 en mars 2016, Émeline Blanc Gauthier peut aujourd’hui se retourner avec fierté sur le chemin parcouru : un nombre de stérilisations en hausse constante (155 en 2019 pour un total de 442 depuis la création de l’association) mais aussi un nombre de prises en charge pour adoption inférieur à celui de l’an passé (404 en 2019, 1 118 depuis 2016).

"Il y a eu une prise de conscience, dont je me félicite, qu’il vaut mieux adopter un animal en association plutôt que de l’acheter", explique Émeline Blanc Gauthier.

Quasi-seule au commencement, la présidente peut désormais s’appuyer sur un réseau déterminé et opérationnel d’une vingtaine de bénévoles et sur 88 familles d’accueil, chez qui les petits pensionnaires sont placés en attendant l’adoption. L’an passé a notamment été marqué par l’ouverture du refuge de La Primaube, une étape fondamentale pour l’avenir et une belle victoire pour l’association, qui a par ailleurs passé des conventions avec les mairies de Flavin, Calmont, Manhac et Laissac… Du fait que les municipalités sont responsables des animaux errants sur son territoire, ces communes se sont engagées à prendre en charge les frais de stérilisations des chats qui y sont capturés.

Côté finances, l’association ne touche aucune subvention et a un budget annuel de près de 60 000 € généré par les seules adhésions, dons et événements ; la présidente, qui passe près de 40 heures chaque semaine à travailler au bien être de ses protégés, espère un jour pouvoir toucher des subventions, qui permettrait l’embauche d’un salarié.

Au chapitre des projets, Chat libre annonce l’ouverture de son refuge tous les dimanches à partir du printemps, de quoi proposer davantage de pensionnaires à l’adoptions. L’association entend aussi "s’impliquer davantage dans des actions en justice", selon sa jeune présidente.

À la fin du mois de décembre, Chat libre a obtenu la condamnation d’un jeune homme pour actes de cruauté sur un chaton. Il devra verser la somme d’un euro à l’association… dont 15 % seront prélevés pour rémunérer l’huissier de justice.

Les membres de l’association se réuniront le 29 février à Calmont pour l’assemblée générale. Avant cela, trois quines seront proposés à la salle Orlando : les 24 et 25 janvier à 21 heures et le 26 à 14 h 30. Par ailleurs le 8 mars à la salle des fêtes de Ceignac, un vide-dressing sera proposé de 10 heures à 17 heures.

Contact sur Facebook ou au 06 33 96 71 41.
Xavier Buisson
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

388 €

Situé proche de l'IUT et du Lycée Monteil, appartement de type 1 bis compos[...]

365 €

Rodez, appartement meublé de type 1 de 31m² situé au 1ème étage, composé d'[...]

360 €

RODEZ Hyper Centre : Charmant 2 pièces entièrement meublé avec beaucoup de [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir