Vœux du maire : un départ dans la tranquillité du travail accompli

  • Le maire, Marcel Boudes, et les élus, durant la cérémonie des vœux.
    Le maire, Marcel Boudes, et les élus, durant la cérémonie des vœux.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La traditionnelle réception des vœux fut paisible même si – réchauffement du climat électoral oblige – on n’évita pas les apartés de saison. Ici, comme partout, les municipales furent évidemment évoquées, mais sous le manteau, à mots feutrés. Une réception chaleureuse, un brin solennelle. Le départ de Marcel Boudes, le maire, et son au revoir profond avaient un aspect émouvant. Il faudra donc se passer de lui. Il avoua d’emblée : "Je mentirais si je ne reconnaissais pas une part de soulagement de voir ce mandat arriver au bout mais je mentirais aussi si je ne vous disais pas combien cet engagement quotidien pour notre commune m’a apporté…" Puis il cita les principales réalisations de ce mandat dont, entre autres : la création du lotissement Pré Vert, la rénovation des salles de la plage du Mayrac, la réfection du sol de la salle polyvalente et les travaux d’accessibilité, l’acquisition de l’ancien village des armées, la reconstruction du snack et du poste de secours de la plage, la création d’une salle multimédia, la première tranche de travaux entamée à l’école du lac panatois…

Il remercia les bénévoles dont la cité, c’est un bonheur, regorge. Puis il conclut sur ces considérations chiffrées : " Difficile de résumer 6 ans en quelques phrases et quelques chiffres… Sachez tout de même qu’un peu plus de 4 millions d’euros ont été investis sur notre commune durant ce mandat auxquels nous pouvons rajouter plus d’un million de travaux réalisés par notre Communauté de Communes Lévézou Pareloup." Arnaud Viala, le député, toujours prompt à réagir, lui remit alors la médaille de l’Assemblée nationale. À fleur de peau, Marcel Boudes ne cacha pas son émotion. Néanmoins, il fallait poursuivre. Jean-Pierre Drulhe, le président de la communauté de communes, et maire d’Alrance, qui lui non plus ne brigue pas un autre mandat, mit l’accent sur l’indispensable équilibre entre les communes et l’intercommunalité. Et puis on trinqua au devenir de la cité… À la médaille de Marcel ! Et à ceux qui quittent le conseil et à ceux qui espèrent y siéger. On leva son verre à la douceur de vivre là et d’y poursuivre, en famille, un chemin éclairé. Un chemin qui mène à demain.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Panat

390350 €

Batiment en L sur terrain d'un hectare paysagé et clos. Premier bâtiment[...]

320000 €

Batiment en L sur terrain d'un hectare paysagé et clos. Premier bâtiment[...]

495000 €

Dans environnement calme et très agréable avec vue imprenable sur le Lac, m[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Panat
Réagir