Culture et Loisirs

Ils combinent la forge façon médiévale et le cuir pyrogravé

Abonnés
  • Marina Mathon et Thomas Marfaing ont en commun la passion du savoir-faire de pointe de l’époque médiévale.
    Marina Mathon et Thomas Marfaing ont en commun la passion du savoir-faire de pointe de l’époque médiévale. eva tissot / eva tissot
  • Ils combinent la forge façon médiévale et le cuir pyrogravé
    Ils combinent la forge façon médiévale et le cuir pyrogravé
Publié le / Modifié le S'abonner
-- partages

Le couple a, chacun de son côté, monté son atelier dans une jasse, à Montredon-du-Larzac.

Ils sont installés depuis à peine un an mais leurs ateliers tournent déjà bien. Leurs méthodes et leurs outils de travail sont dépouillés de tout le superficiel. Après plusieurs années passées à apprendre dans les fêtes et événement de reconstitutions médiévales du Limousin, Thomas Marfaing et Marina Mathon ont posé leurs valises sur le Larzac. Leur structure, Far & Estre, propose de découvrir les techniques de la forge médiévale.

Avec son atelier de forge ambulant, une sorte de charrette avec un grand soufflet activé manuellement, Thomas peut s’installer partout pour faire des démonstrations et des initiations, et vendre quelques couteaux de sa création. Il a appris le métier de forgeron coutelier avec des techniques ancestrales

"Ce n’est pas un métier de bourrin"

"Ce que j’ai appris, ce sont les techniques de pointe. Le travail de l’acier de cette époque-là, c’est un peu la Nasa d’aujourd’hui. Contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas un métier de bourrin, on fait des choses très fines comme des fibules ou des boucles de ceinture et même des aiguilles à coudre forgées en finesse, à la masse à deux mains ", explique-t-il avec passion. Dans sa toute petite forge, il n’y a que le strict nécessaire. La forge à soufflet, une bigorne (l’enclume), un marteau et un tonneau d’eau. "Faire beaucoup avec pas grand-chose " c’est un peu la devise de la maison.

Des objets fiables et utiles

"C’est sûr que de devoir actionner le soufflet manuellement, ça me fait perdre du temps, mais à la fois, ça m’en fait gagner autrement. Je ne me précipite pas à faire des grosses séries. J’aime ce tempo, c’est un confort de vie aussi", commente-t-il tout en faisant rougir les braises. Sa compagne Marina partage aussi cette philosophie de vie. Elle confectionne les étuis en cuir, moulés sur mesure pour les couteaux, et des articles de maroquinerie en cuir, cousus à la main et ornés de motifs pyrogravés.

Leurs produits sont aussi faits pour durer et ne pas être trop onéreux

"On veut vraiment faire des objets qui soient utiles, qui soient fiables aussi. Mon but ce n’est pas de faire un produit cher. Je veux pouvoir l’acheter moi-même et qu’il me suive longtemps ", explique l’artisan, humblement. La gamme de prix des couteaux se situe entre 50 € et 100 € euros, étuis compris.

Far & Estre se trouve sur Facebook ou pour tous renseignements au 06 42 35 73 04 ou par mail : faretestre@gmail.com

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

426.42 €

Bourran, T1 Bis semi meublé composé d'un séjour avec coin cuisine équipé et[...]

264 €

RODEZ - STUDIO équipé et fonctionnel situé à deux pas du centre ville, à pr[...]

318 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Entrée, cuisine équipée (pla[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir