Politique

Une cantine pour les écoles du centre

  • Pascal Mazet entouré de cinq colistiers
    Pascal Mazet entouré de cinq colistiers
Publié le / Modifié le S'abonner

Ce nouveau projet, estimé à 510 000 €, devrait être seulement pour moitié financé par la commune.

Comme cela fait des années que les parents d’élèves de la maternelle Jean-Moulin et de l’école primaire Jean-Macé réclament à cor et à cri une solution afin d’éviter que leurs enfants soient trimballés à la mi-journée, à pied pour les plus grands, qu’il neige, qu’il pleuve ou qu’il vente, en bus pour les plus petits, afin de prendre leur repas de midi à la cuisine centrale distante d’environ 400 mètres, Pascal Mazet a décidé, avec ses colistiers d’Agir pour les Decazevillois, de proposer la construction d’une cantine. Ce bâtiment écoresponsable et d’une superficie d’environ 300 m² pourrait éclore sur le terrain municipal, juste en dessous de la maternelle Jean-Moulin (en lieu et place de l’ancienne maison des jeunes) et accueillir les 150 enfants de ce groupe scolaire. Sur les 510 000 euros estimés, il ne devrait coûter que 250 000 euros à la commune qui bénéficierait de nombreuses aides et subventions pour sa réalisation "Ce restaurant scolaire représenterait un gain de temps et assurerait surtout davantage de sécurité aux enfants ", insiste Yannik Sicard, 56 ans, "Decazevillois depuis toujours", l’un des nouveaux colistiers de Pascal Mazet à se présenter sur le devant de la scène des municipales.

Alimentation de qualité

Mais qui dit repas, dit aussi qualité de l’alimentation. C’est ce à quoi veut également s’attaquer Pascal Mazet en visant 50 % de bio local pour 2022 et en privilégiant les circuits courts. "Sans coût supplémentaire pour les familles car le territoire est riche en produits de qualité ", précise Nelly Escoudé, 55 ans, Aveyronnaise d’adoption depuis 1990, à Decazeville depuis 1996, agent administratif, militante écologiste et sociale, autre colistière à se présenter.

Le but serait aussi, en proposant une alimentation de meilleure qualité, de "relancer et développer la cuisine municipale qui sert aujourd’hui 400 repas journaliers (écoles, Ehpad, domiciles) car sinon les huit emplois pourraient être rapidement menacés ", souligne Florence Bocquet, numéro 2 de la liste. Un projet sur lequel pourrait se greffer "une action de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les écoles ", souligne Sandrine Billaut, autre colistière à se dévoiler, decazevilloise depuis 2000, âgée de 53 ans et actuellement en reconversion professionnelle pour devenir cellier garnisseur.

Démocratie participative

La démocratie participative est aussi l’un des maîtres mots de cette liste divers gauche. Aussi Pascal Mazet veut-il réinstaurer le conseil municipal des enfants, disparu sous le mandat de François Marty, pour "écouter les jeunes". Il souhaite également donner la parole aux seniors, à travers "un conseil municipal des sages, c’est-à-dire des plus de 60 ans, une tranche d’âge qui représente 40,9 % de la population decazevilloise ".

Il compte aussi créer des conseils de quartier car "on veut que les citoyens soient au cœur de la municipalité. Il faut recréer un lien entre les élus, les habitants et leurs quartiers. Tous les quartiers doivent être vivants et retrouver des animations perdues comme la Fête des fleurs à Fontvergnes. Cela permettrait aussi de maintenir un lien intergénérationnel et de rompre l’isolement ".

Enfin, "nous devons prendre toute notre place dans l’intercommunalité au travers du développement économique, de la culture, du tourisme, de l’environnement et de la santé où il y a beaucoup à faire", énonce Jean-Paul Boyer, 65 ans, mineur retraité, dernier venu bien connu puisque conseiller municipal sortant et très engagé au sein du collectif Tous ensemble. "Decazeville y était peu investie durant ce mandat alors qu’il faut être présent, pas seulement pour ses subsides mais pour mener des projets communs qui tirent toutes les communes. Il faut retravailler le projet de territoire dont les enjeux sont très importants ".

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

17000 €

DECAZEVILLE - Beau terrain constructible de 772 m², terrain hors lotissemen[...]

250000 €

Exclusivité : Decazeville : Vous serez séduits par cette bâtisse de caractè[...]

59000 €

A VENDRE-Vallée du LOT, 100m de la rivière, maison de village avec grange, [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir