L’algue spiruline navigue en terre connue dans la ferme aquacole de Camboulazet

  • Une ferme aquacole, c’est ça… Une ferme aquacole, c’est ça…
    Une ferme aquacole, c’est ça… Reproduction Centre Presse -
Publié le

Sylvain Noyer cultive un produit original qu’il considère comme un aliment à part entière.

Oui, bon, d’accord, le terroir en Aveyron, c’est plutôt fromage et charcutaille. Plutôt veau, vache et cochon. Mais cela peut être aussi la spiruline. Ben oui. Et la spiruline en Aveyron, c’est notamment du côté de Camboulazet qu’il faut aller la chercher. Plus précisément à la ferme aquacole de production de Spiruline Algahé, située au lieu-dit Noyès.

C’est là que Sylvain Noyer a développé son activité, entièrement articulée autour de cette algue microscopique apparue sur Terre il y a des milliards d’années et qui doit son nom à sa forme en spirale. Une algue qui contient de nombreuses vitamines, des protéines, des acides gras essentiels, du bêtacarotène, du fer, et qui se pose de fait comme un excellent complément alimentaire. Mais pas que ! Car quand il en parle, Sylvain Noyer considère qu’il s’agit d’un "aliment à part entière. On peut cuisiner plein de choses avec la spiraline. Il y a des tas de recettes et je viens d’ailleurs d’éditer un petit livret qui renferme une vingtaine de ces recettes."

Un petit livret qui sera notamment remis aux visiteurs des portes ouvertes qui seront organisées dans la ferme de Camboulazet les 15 et 16 mai prochain. L’occasion de découvrir comment est cultivée artisanalement la spiruline aveyronnaise, dans des bassins sous serres et sans transformation, hormis le séchage.

Elle est garantie 100 % naturelle, sans additif. Le mode d’agitation par roues à aubes se veut "respectueux de la culture" et permet une mise en circulation de chaque filament spiralé de manière douce et rythmée. La récolte se fait par filtration sur un tamis en toile très fine (50 microns). Une fois filtrée, la spiruline est mise sous forme de spaghettis ou brindilles, avant d’être séchée. L’algue spiraline ainsi cultivée est commercialisée en brindilles, en poudre, en comprimés, en pétales…

François Cayla
Voir les commentaires
Réagir
Les commentaires (1)
Anonyme16775 Il y a 2 mois Le 13/09/2020 à 11:44

J'apprécie vraiment ce genre d'initiative de faire des portes ouvertes pour faire connaître au grand public la spiruline qui commence déjà à être assez connue en ici France, qui est, il faut le rappeler, un gros producteur il y a je crois près d'une centaine de spirulines et à travers le pays.