Les pêcheurs retrouvent le Dourdou, pas les farios

  • Les Albigeois fidèles au rendez-vousau pont de Castelnouvel.
    Les Albigeois fidèles au rendez-vousau pont de Castelnouvel.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Samedi 14 mars, les "pescofis" n’étaient guère plus nombreux que l’an dernier, mais bien moins que par le passé, entre le village d’Arnac et le pont de Castelnouvel à avoir répondu à l’invitation de la belle rivière du Dourdou. Il faut dire que c’était jour d’ouverture à la truite et que le village de Brusque a, depuis toujours, été réputé pour la beauté des lieux, mais aussi pour la qualité et la quantité de ses belles farios.

Tout était réuni pour une belle fête : le temps clément, un peu de vent frisquet, l’eau claire, les berges nettoyées par les crues récentes. Pas de prises en grande quantité (réglementation limitée à six prises) : pour cette première journée, ces "dames farios" ont boudé le rendez-vous des passionnés. Étaient là des habitués des lieux, notamment quatre amis albigeois et dont l’un d’eux fait l’ouverture de la pêche dans le village depuis son enfance et ses collègues depuis bien longtemps. Heureux de reprendre la canne, le "petit" casse-croûte copieux était aussi le bienvenu. Et puis il y avait aussi la relève : Batthiste 13 ans, Mathis 9 ans et Octave 11 ans. Faut dire qu’ils sont à bonne école avec leur papa ou leur papy. Les plus courageux se sont donné rendez-vous pour une sortie de rattrapage dans la semaine, si le temps le permet.

JDM
Voir les commentaires
Réagir