La pâtisserie Clément offre 300 macarons et des Mandarelle à l'hôpital de Rodez

  • Les pâtissiers ruthénois ont eu la bonne idée d'offrir leurs gâteaux avec le personnel de l'hôpital de Rodez.
    Les pâtissiers ruthénois ont eu la bonne idée d'offrir leurs gâteaux avec le personnel de l'hôpital de Rodez. Centre Presse / Salima Ouirni / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Nancy Klimas et Clément Battut ont fait don de plusieurs centaines de pâtisseries à l'hôpital de Rodez. C'est une opération anti-gaspillage et un effort de leur part pour contribuer à aider et "réconforter le personnel soignant qui sera en première ligne" devant l'épidémie du Covid-19.

Les pâtissiers ruthénois Nancy Klimas et Clément Batut, rue d'Armagnac à Rodez,  se sont retrouvés ce mardi avec toute la production de la veille, sans savoir qu'en faire ? "J'ai vu qu'à Besançon, des pâtissiers avaient donné leur production à l'hôpital. Nous nous sommes d'abord dit que l'hôpital de Rodez n'allait pas accepter, pour des questions d'hygiène. Je ne voulais pas jeter tous ces macarons et ces Mandarelle, j'y suis allée au culot. J'ai appelé tous les services de l'hôpital. De fil en aiguille, on m'a donné le feu vert". 

Le couple a alors regroupé toute la production, soit 300 macarons et une dizaine de Mandarelle pour les livrer au personnel du centre hospitalier. "Les soignants vont être en première ligne. On a pensé pouvoir leur remonter le moral avec ces gâteaux. Les pâtisseries, un chocolat et quelques douceurs, ça fait toujours plaisir et ça réconforte", confie Nancy avec un sourire.

Comme tous les commerces non indispensables, ils vont devoir fermer jusqu'à nouvel ordre. La première chose à faire pour le jeune couple sera d'aller récupérer leur fille, gardée jusqu'à présent par les grands-parents. Et pendant que Nancy en profite pleinement, Clément lui, retournera travailler au labo. "Je ne veux pas m'enfermer. Je vais profiter de ce temps mort pour faire des essais. J'ai tout le temps des idées, mais jamais le temps de les mettre en pratique", souligne le pâtissier aujourd'hui à la tête de deux boutiques, dont une à Onet-le-Château.

Son personnel, au nombre de 9 salariés, sera mis "malheureusement", au chômage technique, jusqu'à nouvel ordre. Les commandes passées pour cette semaine  ne seront donc pas honorées. 

Salima Ouirni
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

252 €

STUDIO PROCHE IUT - LYCEE MONTEIL - 2EME ETAGE - DIRECTION LA ROQUE ,CUISIN[...]

321 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE - Proche université Champoll[...]

219 €

Appartement de type 1 avec coin cuisine équipée Centre-ville et proche cath[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir