Après sa rencontre avec l’ARS, la CGT appelle à manifester ce soir

  • Pascal Mazet, Stéphanie Ruiz, Sylvie Materkow, Céline Cantaloube.
    Pascal Mazet, Stéphanie Ruiz, Sylvie Materkow, Céline Cantaloube.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Vendredi dernier, une délégation de la CGT santé, composée de Pascal Mazet, Stéphanie Ruiz, Sylvie Materkow et Céline Cantaloube, a rencontré Benjamin Arnal, directeur territorial de l’ARS Aveyron.

"Cette rencontre faisait suite à notre récente demande de rendez-vous. Nous avons pu faire part de notre inquiétude suite à la fermeture provisoire des soins continus en lien avec la crise sanitaire (covid), car à ce jour, les 4 lits de ce service ne sont pas rouverts. Le projet médical de l’établissement prévoit un rapprochement de ce service avec celui des urgences, mais nous demandons la réouverture de ces lits avant la finalisation architecturale de ce projet. En effet, cela nous paraît essentiel pour la sécurité de la population du bassin Decazevillois et alentours".

Aides financières

"D’autres sujets ont été abordés comme des demandes d’aides financières car il est nécessaire de rénover certains services.

M. Arnal et Mme Boufoura ont été à notre écoute pendant cette entrevue d’1h30, nous espérons une réouverture rapide de ces lits de soins continus. La parenthèse a assez duré ! ", conclut Pascal Mazet, secrétaire départemental CGT Santé".

Manifestation devant l’hôpital ce soir à 17 h 30

Cette rencontre intervient alors qu’une manifestation pour défendre la santé est prévue ce mardi à 17 h 30 devant le centre hospitalier de Decazeville.

Une manifestation à laquelle prendront aussi part les membres du syndicat des mineurs CGT de l’Aveyron, qui sous la plume du secrétaire Jean-Paul Boyer nous prie d’insérer :

"La santé, c’est notre affaire à toutes et tous. Mobilisons-nous tous ensemble le 16 juin.

La crise sanitaire est un puissant révélateur de l’état réel de notre société, du délabrement organisé de nos services publics de santé et de l’extrême fragilité d’une économie, d’une industrie dominée par la mondialisation financière et par l’égoïsme des puissants.

Il faut que la vérité soit faite sur la gestion calamiteuse de cette crise : le Bassin decazevillois connaît des difficultés de plus en plus grandes à recruter des médecins salariés au centre de santé ou bien des libéraux à la maison médicale.

À Filiéris les prises de rendez-vous peuvent prendre plus d’un mois.

La capacité du Bassin à faire venir des médecins est aussi liée à l’attractivité des services de l’Hôpital du Bassin qui doit poursuivre au plus tôt la reconstitution de ses équipes et services.

C’est pour toutes ces raisons que le Syndicat des Mineurs CGT Aveyron se joint à l’appel a manifester mardi 16 juin a 17 h 30 devant l’hôpital".

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

188000 €

A VENDRE-immeuble de rapport comprenant bel appartement de 96 m2 situé en r[...]

44000 €

VENDS TERRAIN A DECAZEVILLE D'UNE SUPERFICIE D ENVIRON 2300M2 VUE DÉGAGÉE A[...]

76400 €

Secteur Decazeville, centre ville - immeuble comprenant un local commercial[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir