L’archéologie en Aveyron dévoile ses charmes sur le web

Abonnés
  • L’un des documentaires est consacré au Service départemental d’archéologie.
    L’un des documentaires est consacré au Service départemental d’archéologie. Centre Presse / Philippe Henry / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Jusqu’à dimanche pour la 11e édition des Journées européennes de l’archéologie, plusieurs films sur les merveilles de l’archéologie locale sont à découvrir gratuitement sur internet. Tour d’horizon avec Philippe Gruat, responsable du service départemental d’archéologie.

L’invitation émane du ministère de la Culture et propose à tout un chacun, jusqu’à dimanche, de " plonger au cœur de l’archéologie dans le département de l’Aveyron ". Les Journées européennes du patrimoine, présence du virus oblige, ont dû subir une réorganisation totale et ce sont, cette année, des courts-métrages et documentaires (réalisés par Francis Dieulafait et Bruno Canredon) qui remplaceront les visites. L’intégralité des films, à l’échelle européenne, est visible sur culture.gouv.fr/Regions/Drac-Occitanie

Philippe Gruat, responsable du service départemental d’archéologie, nous propose une petite présentation des sites à l’honneur.

  • Conques : le château de Roqueprive. "Un château primitif, l’ancêtre des châteaux forts féodaux". L’histoire de ce château fort de la fin du Xe siècle implanté sur un piton rocheux escarpé est éclairée dans ce film par l’analyse des données archéologiques. Les fouilles de cette fortification par Laurent Fau ont livré un grand nombre d’éléments sur ce site.

Millau : site de La Granède. "L’une des églises les plus anciennes de l’Aveyron". En 2006, la reprise des fouilles de ce site connu dès les années 1950 permet de mieux connaître son évolution, ponctuée d’abandons et de réoccupations, du Ier siècle avant notre ère jusqu’au XIVe siècle. Il abrite l’une des églises les plus anciennes (V ou VIe siècle) du département ainsi qu’un rempart maçonné qui lui est contemporain.

  • Montrozier : abri naturel de Roquemissou. "Suivre l’évolution de la Préhistoire dans l’Aveyron". L’abri naturel de Roquemissou, découvert en 1978, réunit sur deux niveaux une grotte sépulcrale collective et un niveau d’habitat. La fouille menée en 2014 permet de connaître l’occupation humaine de cet abri sous roche entre 11 500 et 2 500 ans avant notre ère et de mieux comprendre l’apparition de l’agriculture et de l’élevage.

Rodez : l’agglomération secondaire des Balquières. "Aqueduc, thermes et hôtellerie". Sur un site connu depuis 1874 pour ses thermes, un sondage archéologique en 2009 a permis la mise au jour d’une petite agglomération secondaire des Ier et IIe siècles de notre ère avec son sanctuaire, ses thermes publics et les vestiges d’un aqueduc et la présence "probable" selon Philippe Gruat d’une hôtellerie.

  • Saint-Jean et Saint-Paul : site à stèles des Tourès au Vialaret. "L’hommage aux guerriers celtes". La découverte fortuite de dix stèles gauloises en bordure du Larzac à la fin des années 1980 a encouragé en 2008 la réalisation d’une évaluation archéologique, menée par les services départementaux. La mise au jour d’un probable sanctuaire, de mobilier de prestige de la fin du VIe siècle avant notre ère et de stèles encore en place, parfois décorées, confirme le caractère exceptionnel de cet ensemble sur le territoire national. Ce premier sanctuaire héroïque connu était réservé à l’élite guerrière et a nécessité la "montée" de 10 tonnes de grès depuis la vallée de la Sorgue. Deux films sont visibles au sujet de ce site exceptionnel.

Enfin, le dernier des documentaires est consacré à un site qui n’est pas archéologique au sens strict du terme. Il s’agit du Service départemental d’archéologie de l’Aveyron. Créé en 2009, il a pour charge d’effectuer tous les diagnostics archéologiques du département en amont des travaux d’aménagement, et ce sur demande de l’État. Cinq archéologues et deux personnels administratifs y travaillent. Le service d’archéologie intervient aussi sur des fouilles préventives et programmées, de la Protohistoire au Moyen Âge, et mène des activités de valorisation de la recherche. Le film présente l’activité du service, fait découvrir le dépôt archéologique départemental d’Arsac et la fouille d’un aqueduc romain.

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

718 €

APPARTEMENT TRAVERSANT COMPOSE D'UNE CUISINE AMENAGEE - GRAND SEJOUR /SALON[...]

370 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 2 Pièces secteur Faubourg E[...]

601 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ T3 Une entrée avec placard, une cuisine, un séjo[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir