À la ferme du Duzou, le bonheur est dans le pré

Abonnés
  • Jean-Marc Plenecassagnes et sa fille Carole, prête à prendre la relève.
    Jean-Marc Plenecassagnes et sa fille Carole, prête à prendre la relève. Centre Presse / Joel Born / Centre Presse
  • Cabane flottante ou perchée pour des vacances originales au contact de la nature.
    Cabane flottante ou perchée pour des vacances originales au contact de la nature. Centre Presse / Joel Born / Centre Presse
  • Centre Presse / Joel Born / Centre Presse
  • Centre Presse / Joel Born / Centre Presse
  • Centre Presse / Joel Born / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

Autour de la ferme familiale du Duzou, à deux pas de Saint-Cyprien-sur-Dourdou, Régine et Jean-Marc Plenecassagnes ont aménagé un superbe village touristique avec chalets, gîte, cabanes insolites, perchée et sur l’eau, piscine, espace de bien-être et de sport, jeux pour enfants. Un vrai bonheur.

C’est un endroit de rêve pour tous ceux qui veulent se mettre au vert. Au beau milieu de la campagne aveyronnaise, à quelques battements d’ailes du village de Saint-Cyprien-sur-Dourdou. Bienvenue à la ferme du Duzou, chez Régine et Jean-Marc Plenecassagnes et leur fille Carole, un petit paradis terrestre pour vacanciers en quête de tranquillité et d’air pur, où le bonheur est dans le pré.

Agriculture et tourisme vert

Chez les Plenecassagnes, on est agriculteur de père en fils depuis plusieurs générations. Alors que des vaches laitières et la production de tabac constituaient l’activité principale de la ferme, Jean-Marc Plenecassagnes et son épouse Régine ont décidé de se lancer dans le tourisme vert dès 1996. "On avait un lac pour l’irrigation, on trouvait l’endroit très sympathique pour faire du tourisme, raconte Régine. En fait, tout est parti de là, dans l’idée de pouvoir vivre tous les deux de l’exploitation. Et puis, les parents de mon mari, Marguerite et Christian avaient déjà des gîtes et un camping à la ferme." Toutes les conditions étaient finalement réunies pour franchir le pas.

"Au départ, il y avait trois chalets et puis, petit à petit, nous avons entrepris de nouveaux aménagements", poursuit Régine.

Avec ses quatorze chalets, dont huit sur pilotis, son gîte, ses cabanes insolites, l’une perchée, l’autre sur l’eau, son lac privé d’un hectare où l’on peut s’adonner à la pêche no-kill, faire de la barque ou du pédalo, le village de gîtes de la ferme du Duzou (Régine Plenecassagnes est secrétaire nationale de l’association Village de gîtes) s’étend sur plus de quatre hectares. L’ensemble comprend une piscine, une salle commune, un bain à remous, une salle de sport, des terrains de jeux pour les enfants… Chèvres, ânes et moutons font également le bonheur des enfants.

Idéal pour les familles

"C’est un endroit idéal pour des vacances en famille", nous glisse une vacancière venue avec ses quatre petits-enfants et qui ne tarit pas d’éloges sur le lieu et la qualité de l’accueil. "Les enfants s’en donnent à cœur joie et quand les enfants sont contents, les parents sont heureux. Nous avons une clientèle très fidèle et le bouche-à-oreille fonctionne à merveille", confirme Régine, se réjouissant que la ferme du Duzou ait récemment été retenue par une blogueuse, parmi les vingt choses à faire en Aveyron.

Estive collective et brebis bio

Si Régine et Jean-Marc se sont tournés vers l’accueil touristique, ils n’en continuent pas moins d’exercer leur métier d’agriculteurs, avec une estive collective pour des génisses aubracs ainsi que l’élevage de brebis viande en bio. Le village de gîtes fonctionne, lui, tout au long de l’année. La famille Plenecassagnes assure également l’accueil de groupes pour des rassemblements familiaux, des randonneurs, des cyclistes. La ferme du Duzou héberge aussi des stages de bien-être, yoga, relaxation, ressourcement personnel… "J’ai plusieurs casquettes, celle de paysan et d’accompagnateur de groupes sur le circuit Vignobles et découvertes. C’est sympa, on ne s’ennuie pas", s’amuse Jean-Marc, dont tout le monde salue l’extrême gentillesse et la disponibilité. Alors qu’il s’apprête à passer le cap de la soixantaine, il commence à songer à la retraite. Mais Régine et Jean-Marc n’ont pas de souci. Leur fille Carole, 32 ans, qui fait partie de l’aventure depuis deux ans, est prête à prendre à son tour la relève. La ferme du Duzou a encore de très beaux jours devant elle.

JDM
Voir les commentaires
Réagir