Jean-Luc Calmels veut donner la parole aux citoyens

Abonnés
  • Jean-Luc Calmels, candidat aux sénatoriales, accompagné par Céline Martin, sa suppléante. Jean-Luc Calmels, candidat aux sénatoriales, accompagné par Céline Martin, sa suppléante.
    Jean-Luc Calmels, candidat aux sénatoriales, accompagné par Céline Martin, sa suppléante.
Publié le

Jean-Luc Calmels, 65 ans, retraité de l’aviation civile et conseiller municipal de Conques-en Rouergue qui réside à Saint-Cyprien-sur-Dourdou, est candidat aux élections sénatoriales de ce dimanche 27 septembre, il sera assisté par Céline Martin, 63 ans, qui habite à Decazeville, où elle exerce la profession d’employée de commerce.

"Le sénat autrement", tel est le leitmotiv de ce tandem qui s’affiche, "sans aucun lien avec un parti politique ou un mouvement social", et dont le souhait est, "d’apporter des solutions concrètes à un état de fatigue démocratique où tout le monde, ou presque, est d’accord pour dire que le système politique actuel prend peu en compte les aspirations de ses concitoyens".

Des idées neuves.

En vue de "transformer le sénat en un authentique forum citoyen où les premiers et derniers de cordée, femmes, hommes, jeunes et moins jeunes soient représentés, nous proposerons de changer le mode de désignation des candidats en choisissant par tirage au sort placé sous l’autorité du préfet un cortège de 100 personnes pour élire trois sénateurs par département pour un mandat unique de 6 ans renouvelable d’un tiers tous les 2 ans", explique le candidat.

Nanti de la volonté de "faire du sénat une vraie assemblée représentative indépendante des alliances politiques de circonstance".

S’il est élu, Jean-Luc Calmels s’engage à, "militer pour ce changement du mode de désignation du Sénat avec la volonté d’apporter un nouveau souffle à notre démocratie en défendant l’intérêt collectif de tous les Aveyronnais à qui je rendrai des comptes en les réunissant deux fois par an pour dresser un bilan de mes actions et porter leurs suggestions". Hors des clichés politiques, celui qui se présente en outsider se verrait bien défendre les intérêts des collectivités territoriales, "si j’étais élu, ce serait un signal fort de volonté de changement que les grands électeurs aveyronnais enverraient à l’exécutif", conclut-il.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

101650 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation avec 2 appartements duplex de 65 m², pr[...]

128000 €

Dans une Résidence neuve au coeur de DECAZEVILLE, appartement T3 de 63,60m²[...]

44000 €

VENDS TERRAIN A DECAZEVILLE D'UNE SUPERFICIE D ENVIRON 2300M2 VUE DÉGAGÉE A[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir