Des étudiants bichonnés, en mode Covid-19

  • Les étudiants ont suivi une guide conférencière pendant près de deux heures, à la découverte de la ville.
    Les étudiants ont suivi une guide conférencière pendant près de deux heures, à la découverte de la ville.
Publié le

Plusieurs opérations étaient organisées dans le cadre de la semaine de l’étudiant.

Ces étudiants arrivent de Brive, Limoges, Sète ou tout simplement des environs. Les traditionnels week-ends d’intégration, Covid-19 oblige, ont été troqués par la semaine de l’étudiant, où les communautés de communes de Millau grands causses et du Saint-Affricain - compétentes dans le domaine de l’enseignement supérieur - ont concocté moments partagés, entre les différents établissements d’enseignement et de formation.

L’objectif ? Fédérer la cohésion entre les élèves et leur proposer des moments partagés de découverte du territoire et les activités qui y sont proposés, en mode "mesures sanitaires et gestes barrières". L’an dernier, ce type d’initiative, avec le challenge type Survivor, près de 500 étudiants s’étaient retrouvés sur l’île de la Maladrerie. Cette année, une trentaine d’élèves, en grande partie membre du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) de Millau, se sont retrouvés jeudi après-midi, place des Consuls, pour une visite guidée de la ville et de ses monuments, toujours en "mode Covid-19", organisée par l’office de tourisme. Le petit groupe a déambulé dans les rues de la cité gantière pour se familiariser avec leur nouvel environnement. Une visite des caves de Roquefort est également programmée la semaine prochaine.

Satisfaction et doutes

Les étudiants qui viennent d’une ville plus grosse que Millau ont été "agréablement surpris". Trouver un logement, que ce soit en colocation, en passant par une agence immobilière ou via un privé, a été "plus simple que prévu". "Millau est une petite ville avec beaucoup de services, comme un accès wifi facile et où on peut tout faire à pied", argumente Romain, Sétois d’origine, en licence professionnelle Gestion et développement des organisations, des services sportifs et de loisirs au Cnam. "Nous n’avons pas d’information sur la vie étudiante, déplore Chloé. Nous n’avons rien pour manger et les parties communes au Cnam sont fermées à cause du protocole sanitaire."

Les élus millavois mènent une réflexion à ce sujet. "Nous avons le projet de faire du foyer Capelle un lieu de restauration intergénérationnelle au cours du mandat, indique Séverine Peyretout, conseillère déléguée à l’enseignement supérieur à la communauté des communes de Millau. C’est une difficulté dont nous avons connaissance. Pour développer l’enseignement supérieur, il faut proposer les offres qui vont avec."

Une réunion est prévue avec la cuisine centrale ce vendredi matin.

En attendant, les nouveaux étudiants "s’imprègnent de la culture" et entendent bien profiter, tant bien que mal, de leur nouvelle ville.

loïc bailles
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

300 €

Mandarous, appartement type 2 - TARN - A louer, centre ville de Millau, pro[...]

390 €

Coeur de Millau - appartement type 2 avec balcon - A LOUER, au cœur de Mill[...]

295 €

Studio meublé de 18 m² proche centre Capelle - N819 - Studio meublé au 2eme[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir