Millau : abandonné par ses maîtres, le chien dévore des chatons pour survivre

  • Une plainte contre le couple que personne n’aurait revu depuis devrait être déposée par la SPA.
    Une plainte contre le couple que personne n’aurait revu depuis devrait être déposée par la SPA. ML - CC
Publié le

La semaine dernière, rue Peyssière, police et pompiers ont constaté une scène d’horreur.

Dans la cour de l’immeuble, une machine à laver hors d’usage attend d’être envoyée aux rebuts. Une voisine regagne sa voiture en regardant de travers la façade. "Ici, des problèmes ? Ça ne m’étonne pas du tout."

C’est bien là que s’est déroulée une bien triste scène. Alors que ce sont de doux effluves de gâteaux à la broche de la maison Alibert qui montent en principe au nez, des odeurs pestilentielles proviennent d’un appartement. Il est 19 h 15 quand les pompiers, alertés par les voisins excédés par les émanations et des aboiements intempestifs, arrivent. Personne ne répond, mais les remugles poussent les policiers du commissariat de Millau à faire ouvrir la porte.

À l’intérieur, les forces de l’ordre constatent la présence d’animaux déshydratés : un chien, une chatte et un chaton. Le premier, qui n’a pas été nourri depuis plusieurs jours, a mangé des chatons, au moins deux. Il n’en reste qu’un affamé près de sa mère. Les restes d’un minet pas encore sevré sont retrouvés dans la chambre. Le sol de l’appartement est recouvert de déjections.

Un agent de police contacte la compagne du locataire. Il la prévient que la porte a été cassée pour en informer le propriétaire et que les animaux vont être transportés à la SPA. Elle nie en précisant passer tous les soirs, mais tout le voisinage infirme sa version et l’état pitoyable des animaux aussi.

Alisson Lerou, présidente de l’Association des animaux maltraités (Adam), récemment implantée à Millau, témoigne de cette "affaire d’abandon et acte de cruauté. Le couple avait déménagé depuis déjà quinze jours […] Sans cet instinct, le chien serait peut-être mort. Cette situation macabre aurait pu être évitée si le signalement avait été lancé plus tôt par les voisins. Certains avaient connaissance du départ des occupants de l’appartement et ont reconnu que l’odeur émanant du domicile était infecte ou que les cris des animaux étaient persistants depuis plusieurs jours."

La SPA devrait déposer plainte contre ce couple et l’Adam se constituerait partie civile. "Je solliciterai également les fondations 30 millions d’amis, Brigitte Bardot et Assistance aux animaux afin qu’ils se portent aussi partie civile dans cette affaire qui doit servir d’exemple et déboucher sur une condamnation exemplaire des mis en cause", insiste Alisson Lerou. Celle-ci en profite pour passer un message aux Sud-Aveyronnais afin qu’ils signalent toute forme d’abandon, maltraitance et négligence animale : "Les gens ne savent pas comment faire face à ce genre de situation. Concernant les animaux errants, il faut passer par le 17. La police a une convention avec la SPA pour amener l’animal en fourrière."

Pour information, est passible jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 € d’amende, toute personne qui abandonne et/ou inflige des sévices graves ou de nature sexuelle, ou commet un acte de cruauté sur un animal.

Le voisinage est encore écœuré

"Je crois que c’était au dernier étage. Quand la police est arrivée, il n’y avait personne. Elle a appelé les pompiers pour démonter la porte.  Quand ils ont ouvert, c’était dégueulasse, ça sentait le cadavre. Je crois que la police a même découvert juste la tête d’un des trois chatons mangés. Le couple s’était apparemment embrouillé et chacun est parti à droite et à gauche et on n’a revu personne depuis. On ne les connaissait même pas, mais faire ça à des animaux, c’est tout simplement dingue. Heureusement qu’il n’y avait pas d’enfant !", racontent ces deux jeunes hommes sortant de l’immeuble. Quant à une autre voisine, qui aurait alerté la police, elle a raconté à la présidente de l’Adam : "Les animaux étaient livrés à eux-mêmes dans cet appartement depuis quinze jours. Malheureusement, comment voulez-vous qu’une horreur pareille n’arrive pas. Il faut prendre conscience que cette cruauté n’est pas un acte isolé !"

Cyril Calsina
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

595 €

N332 - Un appartement de type F4 situé au 3e étage, comprenant une entrée, [...]

225 €

Appartement studio donnant sur cour - A LOUER - notre agence JMB IMMOBILIER[...]

395 €

Appartement F2 en centre ville - N110 - Appartement F2 situé au 3e étage, c[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir