Rodez : les trésors sacrés du Moyen âge mis en lumière au musée Fenaille

  • Ces objets livrent un témoignage précieux sur le savoir-faire des artisans du Moyen Âge.
    Ces objets livrent un témoignage précieux sur le savoir-faire des artisans du Moyen Âge. José A. Torres
  • Une quarantaine d’objets de l’orfèvrerie du Rouergue médiéval sont présentés. Une quarantaine d’objets de l’orfèvrerie du Rouergue médiéval sont présentés.
    Une quarantaine d’objets de l’orfèvrerie du Rouergue médiéval sont présentés. José A. Torres
  • Un long travail de recherche et de collecte a été nécessaire pour monter l’exposition.
    Un long travail de recherche et de collecte a été nécessaire pour monter l’exposition. José A. Torres
Publié le

Jusqu’au 28 février, une quarantaine d’objets sacrés, des trésors d’orfèvrerie du Rouergue médiéval, sont à voir au musée Fenaille. L’occasion de découvrir sous un autre angle ces pièces habituellement éparpillées dans différentes paroisses.

Les chefs-d’œuvre de l’orfèvrerie du Rouergue médiéval réunis entre les murs du musée Fenaille. " La quantité d’objets sacrés est très importante pour un territoire comme le nôtre, souligne Laurent Fau, conservateur des antiquités et objets d’art de l’Aveyron. Et encore, nous n’avons pas pu tout exposer. " De la célèbre croix de procession de Najac, au bras reliquaire de Sainte-Radegonde, en passant par la statuette de sainte Foy du trésor de Conques, une quarantaine d’objets sont sortis de leur écrin habituel et exposés sous une lumière qui en révèle les plus infimes détails.

" C’est l’occasion d’admirer ces objets sous un autre jour, souligne Aurélien Pierre, directeur du musée Fenaille. Ces pièces avaient été révélées, pour partie, lors d’une exposition qui avait eu lieu en juin 1937. Les travaux de l’époque restent incontournables pour toutes recherches sur l’orfèvrerie médiévale, notamment ceux de Bernard de Gauléjac, archiviste départemental de 1926 à 1946. "

Supports de vénération depuis des siècles, ces objets devenus sacrés ont traversé les siècles, les guerres de religion, les pillages, la tourmente révolutionnaire.

à travers les siècles

Protégés par la ferveur des croyants, ils sont aujourd’hui visibles dans les paroisses, aux quatre coins de l’Aveyron et dans celles des départements limitrophes. Au-delà de l’aspect esthétique de ces œuvres, l’exposition permet d’appréhender le travail d’excellence des ateliers d’orfèvres, appelés les "argentiers" au Moyen Âge, de Villefranche-de-Rouergue ou de Rodez.

Des noms comme ceux de Pierre Frechrieu, Guillaume Andrieu, Guillaume Ito ou Hector Rayronie ont traversé les siècles, leurs poinçons marquent aujourd’hui encore ces pièces d’exception.

Pour compléter l’exposition, un ouvrage de référence a été édité. Il recense la centaine d’œuvres protégées dans le département.

L’exposition "Objets sacrés, trésors de l’orfèvrerie du Rouergue médiéval" est visible à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 28 février au musée Fenaille. Entrée : 11 €, 7 € tarif réduit.

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

579600 €

Coeur de ville, investisseur, immeuble de rapport comprenant trois commerce[...]

779 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE - Très beau 4 pièces travers[...]

324 €

Situé à proximité de l'IUT, du lycée Monteil et du GRETA, appartement de ty[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir