Rodez : une pièce de théâtre pour guider des comédiens sur la bonne voie

  • L’arrivée d’un homme sur l’île va briser l’harmonie qui régnait entre les 3 femmes.
    L’arrivée d’un homme sur l’île va briser l’harmonie qui régnait entre les 3 femmes. Jocelyn Calac
Publié le

Avec ses partenaires de la compagnie Viavicis, Corinne Andrieu-Herrera monte un spectacle qui, en plus de divertir les spectateurs, va permettre à des comédiens locaux de s’engager dans la voie professionnelle.

Combien de comédiens amateurs n’ont pas rêvé un jour de vivre de leur passion du théâtre ou du cinéma. Ils sont d’ailleurs nombreux à tenter l’expérience mais seuls quelques-uns parviennent à décrocher le statut d’intermittent du spectacle et à pouvoir en vivre réellement. Aussi, un jour, lorsqu’un comédien amateur vient demander des conseils en ce sens à Corinne Andrieu-Herrera, son ancienne prof de théâtre à la MJC, cette dernière lui livre quelques pistes, mais rien de bien concret au final. Au fonds, elle aimerait faire davantage pou accompagner ces comédiens amateurs sur la voie de la professionnalisation. Et c’est finalement ce qu’elle va faire en devenant artiste associée de la compagnie Viavicis (anciennement la Dive Compagnie). Une compagnie où elle va retrouver d’anciens partenaires de scène, comme Eléonore Echène par exemple.

Les relations humaines

Pour guider les comédiens en devenir, Corinne Andrieu-Herrera puise dans les textes de littérature classique ou contemporaine. "Notamment ceux qui abordent les relations humaines et tout ce qui constitue un système dans lequel l’Homme évolue et interagit, explique la comédienne ruthénoise. Les pièces choisies nous invitent à nous questionner sur le monde dans lequel nous évoluons. À travers les histoires, nous pouvons trouver des clés pour répondre à nos problématiques actuelles." Avec ses associés de Viavicis, Corinne Andrieu-Herrera se lance, en 2019, dans la création d’un nouveau spectacle, le premier depuis le "Cri de guerre" de La Dive en 2014. Pour cette nouvelle réalisation leur choix se porte sur "L’île des chèvres", une pièce à ranger dans la catégorie "dramatique", écrite en 1946 par Ugo Betti. "L’histoire est intemporelle. Elle pourrait aussi se dérouler n’importe où", indique Corinne Andrieu-Herrera qui s’est chargée de la mise en scène. Avant cela, la comédienne et formatrice également initiée au coaching professionnel, décroche un certificat de mise en scène et de direction d’acteurs à l’école Charles Dullin à Paris.

Spectacle à vendre

L’objectif de la compagnie est que la pièce tourne et soit suffisamment rentable pour assurer les salaires des comédiens et techniciens embarqués avec elle dans une aventure dont le succès ou la déroute repose en grande partie sur ses épaules. Mais la prof de théâtre est bien entourée. Avec des comédiens et des comédiennes en voie de professionnalisation pour certains, qui devront aller puiser au plus profond d’eux-mêmes pour interpréter ces personnages et parvenir à restituer avec justesse les sentiments mêlant l’amour, la jalousie et encore et surtout, le désir et l’envie. "Il faut être très juste pour que le public y croie", analyse la metteur en scène. Tout devra être parfait pour la première.

"On l’a prévu au deuxième semestre de cette année", indique Corinne Andrieu-Herrera en caressant l’espoir d’un premier lever de rideau ruthénois. "Au Théâtre des 2 points par exemple", sourit la créatrice en mettant en avant les origines ruthénoises de la troupe, mais aussi l’aide financière apportée par les collectivités locales (mairie, conseil départemental). Sans oublier, les nombreuses résidences d’artistes déjà à l’actif de la compagnie. "Après une première résidence au Centre européen de Conques, nous avons exclusivement été accueillis en résidence dans des structures ruthénoises, comme au Club, mais aussi deux fois au Théâtre des deux points." Le Théâtre des 2 points où d’autres résidences sont d’ores et déjà prévues pour continuer à travailler encore la pièce et permettre aux comédiens de bien s’approprier leur rôle. C’est le prix à payer pour espérer vendre le spectacle et partir sur les routes à la rencontre des publics. Mais avant cela, il faudra aussi convaincre les Aveyronnais.

2500

En euros, c’est le prix affiché pour une représentation du spectacle. Les trois coups de la première de « L’île aux chèvres » sont prévus pour le deuxième semestre de cette année. La somme permet d’assurer le salaire des comédiens, des techniciens, de la metteur en scène, et de verser 200 € dans une cagnotte pour gérer les imprévus autour du spectacle. 
 

 

R.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

257 €

RODEZ : à proximité de l'IUT et de la gare dans petite résidence calme avec[...]

400 €

Situé a 2 pas du centre de formation Universitaire, proche du Faubourg et d[...]

517 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Charmant 3 pièces situé en [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?