Rodez : le collectif Stop Malan initie un recours juridique contre la construction du parc des expositions

  • Le collectif, désormais association, Stop Malan s'est retrouvé devant la salle des fêtes de Rodez, qui est une de leurs alternatives au parc des expositions.
    Le collectif, désormais association, Stop Malan s'est retrouvé devant la salle des fêtes de Rodez, qui est une de leurs alternatives au parc des expositions. Centre Presse - Margot Pougenq
Publié le , mis à jour

Le recours a été déposé le 9 avril par le Comité Causse Comtal et des riverains du projet du parc de Malan. 

À travers l'association "Comité du Causse Comtal", qui adhère à son collectif (qui a obtenu le statut d'association début avril), et à trois riverains du projet, Stop Malan a déposé un recours juridique au tribunal administratif de Toulouse, le 9 avril dernier. "C'est un outil de lutte, un vrai levier pour nous, pour s'opposer à la construction du parc des expositions", souligne Alexandra Dubois, présidente de l'association. 

"Avec l'aide d'une juriste, nous avons trouvé des irrégularités dans le permis de construire", précise Claudine Bonhomme, secrétaire de Stop Malan. Données sur lesquelles est basé ce recours juridique, qui n'a pas pu être déposé directement par le collectif ruthénois, car trop récemment fondé (automne 2020) pour en avoir le droit. 

C'est donc le Comité Causse Comtal, présidé par Daniel Mazel, qui s'en est chargé, avec le soutien de trois riverains de Malan. "100 % de mes voisins sont contre le projet du parc des expositions, mais tous, pour diverses raisons, n'ont pas voulu se prononcer publiquement sur le recours", explique Simon-Pierre Gosselet, habitant de Malan engagé dans le collectif et dépositaire de l'action juridique. 

Si les membres de Stop Malan n'ont pas voulu énoncer les irrégularités relevées dans le permis de construire, car "il est trop tôt pour annoncer les arguments", ajoute Claudine Bonhomme, ils souhaitent "informer la population que rien n'est joué" et qu'ils sont "prêts à aller jusqu'au bout" de la procédure. 

Ainsi, le collectif ruthénois a lancé une cagnotte participative, pour que toutes les personnes qui le veulent puissent les soutenir en les aidant à payer les frais de justice. Une nouvelle pétition de soutien a également été mise en ligne. 

M.P.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

455 €

A louer T2 de 44.14 m2 à Rodez - Bourran Entrée avec placard Séjour avec pl[...]

275 €

RODEZ - STUDIO équipé et fonctionnel exposé Sud , situé à proximité du Lycé[...]

365 €

SECTEUR COEUR DE VILLE. Magnifique et agréable studio entièrement refait à [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (5)
Simon12510 Il y a 23 jours Le 18/04/2021 à 13:35

Dommage que certains soient limités par des clichés.. il faut savoir que le parc est un tel gouffre financier qu'aucune société ne veut le prendre en gestion !

ourson Il y a 23 jours Le 18/04/2021 à 17:50

Avec des raisonnements comme ça, Christophe Colomb n'aurait jamais découvert l'Amérique!!!

ourson Il y a 24 jours Le 17/04/2021 à 12:44

Non, les amish vivent leur mode de vie, mais ils ne veulent pas l'imposer aux autres, ici nous avons affaire aux nazis de l'écologie, c'est à dire qu'ils veulent l'imposer à tout le monde!!

Anonyme13114 Il y a 24 jours Le 17/04/2021 à 09:00

Les amish en action. Ils sont contre ce projet mais aussi la 5G les compteurs Linky mais pour les migrants illégaux le RSA généralisé .....

ourson Il y a 24 jours Le 17/04/2021 à 08:22

Encore une bande qui ne représente personne sauf eux-mêmes qui tente de faire un peu de bruit et à qui on laisse la parole. Faites les taire!!!